Formation filière bois

Formation filière bois

Formation filière bois :


La grande oubliée du Contrat Stratégique de 2018/2022





Le Contrat Stratégique de Filière Bois 2018/2022 constitue un programme responsable et louable à plus d'un titre puisqu'il intègre parfaitement les facteurs économiques et environnementaux. Mais qu'en est-il du volet social et humain ? Sans professionnel.le de terrain, qu'adviendra-t-il de ces superbes projets bois ou de ces magnifiques forêts responsables ?

France Bois Forêt et l'ONISEP ont publié en novembre 2017 un "Zoom métiers" consacré aux métiers de la forêt et du bois. Certaines régions, dont Bourgogne-Franche-Comté, ont co-publié ces derniers mois une fiche d'information sur la filière bois, ses métiers et ses diplômes. Mais le constat est sans appel : ces documents restent partiels et mal renseignés sur les diplômes de notre filière. Pourquoi ? Parce qu'une nouvelle fois, les véritables acteurs de la formation n'ont pas été consultés.

L'investissement dans la formation des jeunes rend notre société plus équitable et plus durable. Comme de nombreux autres acteurs de la filière, je suis convaincu qu'il est fondamental aujourd'hui de compléter tout plan stratégique de filière, par une carte des formations parfaitement définie et actualisée. Et cela dans chaque région. Cette démarche est indispensable, non seulement, pour assurer la pérennité de nos entreprises, mais également pour rassurer notre jeunesse quant à son avenir.

Partout en France, les cartes des formations de la filière bois (lorsqu'elles existent !) subissent des coupes franches. Sous prétexte d'efficience, des formations de baccalauréats professionnelles et technologiques disparaissent de nos territoires. Même les établissements les plus réputés, tel que le lycée du bois de Mouchard, sont fragilisés par les réformes ou transformations successives de l'éducation. A la qualité reconnue de ces centres de formation est opposée une efficience comptable, quantitative. Cette comptabilité court-terme n'a que faire de la qualité des jeunes formés, ni de leur réussite post-baccalauréat, ni de l’avenir de la filière. Malgré un taux de réussite exceptionnel, proche de 100% depuis 2013 (+95% en 2018), une section de baccalauréat technologique sera fermée parce qu'elle ne compte que 13 élèves au lieu de 18!

Tous ces jeunes constituent le vivier des sections de techniciens supérieurs de la filière forêt bois, une part des effectifs des écoles d'ingénieurs. Ils ou elles sont les futur.e.s professionnel.le.s de terrain de demain.

Aujourd'hui, je m’interroge sur ce type de contrat stratégique : ne devrait-il pas se préoccuper d’abord de l’avenir des jeunes formés ?

Il appartient à tous les acteurs de notre filière, plus que jamais, de préserver ce patrimoine avant qu'il ne disparaisse. Sans ce facteur social, il n'est point de développement durable de la filière forêt bois.

Wilfried Marie, Professeur au lycée du Bois à Mouchard.


----------------------------
Sources :

Le contrat stratégique de la filière bois (franceboisforet.fr)
Zoom Les métiers de la forêt et du bois (metiers-foret-bois.org)
Le bois en Bourgogne-Franche-Comté (onisep.fr)
SNALC © 2018
Association déclarée - Syndicat de salariés
N°SIREN 784 312 282
4, rue de Trévise 75009 Paris
Hébergement : ovh.com
Site optimisé pour Chrome et Firefox