Liste d'aptitude agrégés : Déclaration liminaire 2015

Liste d'aptitude agrégés : Déclaration liminaire 2015

Vendredi 20 mars 2015


déclaration du SNALC
à l'ouverture de la CAPA 2015
portant sur l'accès au corps des agrégés par liste d'aptitude




Nous remercions l’administration pour son travail sur les documents, avec des indications détaillées, notamment sur les dates de départ à la retraite.
Nous soulignons en revanche un dysfonctionnement, déjà constaté l’an dernier, c’est la carence d’avis de Chefs d’établissements et d’IPR. Il manque ainsi les avis des proviseurs ou principaux de 27 établissements sur l’académie. On nous avait parlé l’an dernier de difficultés de remontée des informations ; mais figurent parmi les établissements déficients, des personnels connus pour leur sérieux et il semble donc que les difficultés de transmission des informations ne se situent pas lors de la remontée.
Concernant les avis des IPR, il en manque beaucoup dans de nombreuses disciplines. Il n’y a qu’en mathématiques, philosophie, SVT, Eco-gestion et SES que tous les avis sont renseignés. Le comble, si l’on peut dire, est en Lettres classiques (2 avis seulement sur 7 candidats) et modernes (9 avis seulement sur 56 candidats). De plus, on ne saisit pas la logique qui a conduit à remplir l’avis de certains candidats et pas d’autres ; cela reste bien obscur pour les commissaires paritaires - et à plus forte raison pour les candidats eux-mêmes !
Nous nous sommes également penchés sur le nombre (et surtout la proportion) d’avis TRF dispensés par les corps d’inspection et il apparaît que les situations sont très disparates : de moins de 6% à plus de 33%. Doit-on en conclure que les enseignants les plus doués, les plus méritants…. auraient tous, par la plus grande des coïncidences, fait le choix des deux ou trois mêmes disciplines ?
Nous constatons également, comme chaque année, pour quelques candidats proposés, une distorsion entre les avis portés par l'inspection et les notes pédagogiques. Nous y reviendrons en cours de CAPA.



Nous nous réjouissons en revanche que les propositions de candidats déjà précédemment promus par liste d'aptitude soient désormais marginales (1 seul cas cette année) tant il nous semble essentiel que les postulants se soient au moins une fois confrontés aux exigences réelles d'un concours.

En conclusion, , et sur un plan plus général, le SNALC rappelle son attachement à l'Agrégation et à l'excellence disciplinaire nécessaire à une promotion qui doit être la reconnaissance d'un parcours professionnel individualisé.
Dans un souci de transparence, il réclame la mise en place de critères de sélection, avec un barème précis.
Afin d'ouvrir des perspectives de revalorisation de leur carrière aux certifiés, aux P-EPS et aux PLP qui stagnent au 7ème échelon de la hors classe, le SNALC continue de revendiquer la création d'un échelon supplémentaire : demande légitimée par l'allongement des carrières et par le fait que la GIPA octroyée ne contrarie pas efficacement cet "immobilisme".
Enfin, le Snalc renouvelle son souhait que les professeurs certifiés puissent plus largement bénéficier de congés de formation pour préparer le concours interne ou externe de l'agrégation
SNALC © 2018
Association déclarée - Syndicat de salariés
N°SIREN 784 312 282
4, rue de Trévise 75009 Paris
Hébergement : ovh.com
Site optimisé pour Chrome et Firefox