Hors Classe agrégés 2015 : déclaration liminaire

Hors Classe agrégés 2015 : déclaration liminaire


le 29 avril 2015



Déclaration liminaire des élus du SNALC
en ouverture de la Capa de Hors Classe agrégés 2015


En ouverture de cette Capa, les élus du SNALC-CSEN voudraient relever certaines anomalies, liées à des propositions académiques, mais aussi inhérentes à la procédure elle-même et à ses règles de fonctionnement.

Sur le plan académique, nous avons déjà souligné les années précédentes l'incongruité que constitue à nos yeux la proposition de collègues nouvellement passés au 9ème échelon, puisque leurs chances d'être promus sont quasi nulles. Ce sont des propositions qui bloquent, en raison de l'effet mémoire, l'accès à cette liste à d'autres collègues plus avancés dans la carrière, sans doute aussi méritants, mais qui ne jouaient pas avec les mêmes règles quand ils étaient eux-mêmes au 9ème échelon. Et que dire des deux propositions au 8ème échelon ?!
Rappelons que les propositions rectorales concernant des collègues à un échelon égal ou inférieur au 9e seront presqu'automatiquement rejetées en commission nationale ; ce sont autant de propositions raisonnables en moins.

Nous nous étonnons également que la règle des cinq ans pour l'attribution d'un avis exceptionnel à un agrégé sur liste d'aptitude n'ait pas été respectée dans un cas cette année.

Par ailleurs, nous reviendrons durant cette commission sur des distorsions manifestes entre les notes pédagogiques et les avis : certains proposés ayant des notes pédagogiques modestes, alors que certains collègues au 11ème échelon avec des notes très élevées ne bénéficient que d' « avis favorables » et se voient refuser in extremis l'accès à la liste des proposés.


Sur le plan du fonctionnement général, plusieurs remarques :

Sans aucune ambiguïté, nous reconnaissons et respectons la loi, mais trouvons moralement difficilement acceptable que soient promus, ou même proposés à la hors classe des collègues qui n'ont pas passé le concours de l'agrégation. Ces derniers prennent de fait la place d'autres qui, eux, se sont donné cette peine. Ces candidats promus agrégés par liste d'aptitude ont sans aucun doute des mérites, que cette intégration a d'ailleurs déjà reconnus ; méritent-ils pour autant d'enchaîner les promotions en cascade ?

Pour terminer, nous voulons souligner un des paradoxes de la procédure : en fin de liste figurent des collègues devant être proposés parce qu'ayant atteint le 11ème échelon depuis plus de 3 ans révolus, ancienneté qu'ils n'ont pas acquise dans le corps des agrégés, puisque leur intégration par liste d'aptitude remonte à seulement un ou deux ans pour certains d'entre eux. Cette anomalie, pour être cocasse, ne bloque pas moins des places "utiles" pour d'autres collègues qui pourraient, eux, être promus en CAPN.
SNALC © 2018
Association déclarée - Syndicat de salariés
N°SIREN 784 312 282
4, rue de Trévise 75009 Paris
Hébergement : ovh.com
Site optimisé pour Chrome et Firefox