Déclaration du SNALC relative à la Hors-Classe des agrégés 2017

Déclaration du SNALC relative à la Hors-Classe des agrégés 2017

Publié le 20-06-2017

Dernière modification le 26-09-2017

Déclaration préliminaire du SNALC –CSEN
en ouverture de la CAPA de Hors Classe des agrégés
session 2017


Tout d'abord, le SNALC salue, cette année encore, la mise à disposition des commissaires paritaires de l'ensemble des dossiers des promouvables par le biais de l'application AIDOP, ce qui facilite grandement le travail de préparation de la CAPA. Cette disposition a d'ailleurs permis de minimiser l'impact de l'erreur commise lors d'une première communication des documents.
Le SNALC tient aussi à souligner la cohérence globale des propositions pour 2017. En effet, on ne dénombre cette année qu'une seule candidature inférieure au 10ème, laquelle sera donc inopérante en CAPN. Pour mémoire, les 2242 promus en 2016 étaient, sans exception, au 11ème ou au 10ème échelon.
Toutefois, toujours à la lumière des résultats de la CAPN d'accès à la HC agrégés de 2016, il est à attendre que les candidats issus de la liste d'aptitude et proposés avec une ancienneté dans le corps inférieure à 3 ans (2 ans et 1 jour) n'aient que très peu de chances de promotion au niveau national (un seul promu avec ce profil l'an passé). Sur l'académie de Nantes, ils sont, cette année, au nombre de 9, dont 6 obligatoirement proposés en raison de leur ancienneté dans l'échelon 11 supérieure à 3 ans du fait de leur reclassement. 3 proposés occupent donc des places en rang utile qui pourraient bénéficier à d'autres collègues au moins aussi méritants.

Le SNALC s'attachera, tout au long de cette CAPA, à faire des propositions visant à atténuer les injustices générées par l'actuel système. Il fera par ailleurs preuve de la plus grande vigilance pour que ces dernières ne soient pas reproduites dans le système à venir.

Cette CAPA d’accès à la hors classe des professeurs agrégés est, en effet, la dernière que nous connaissons sous cette forme. Dans le cadre du PPCR, la hors classe sera désormais prétendument accessible à tous les personnels, mais le SNALC reste dubitatif quant aux modalités d'une évaluation découpée en 11 items déconnectés les uns des autres. L’accélération de carrière proposée à l’issue du 3ème rendez-vous peut encore être sujette à caution, faute de critères bien définis.

Quant à l’accès à la nouvelle classe exceptionnelle, elle nous semble toujours aussi contestable. Pour le SNALC, il est en effet indispensable que la classe exceptionnelle soit accessible à l’ensemble des professeurs sur des critères objectifs et quantifiables sans être réservée à des fonctions particulières.

Le SNALC s’inquiète, par ailleurs, de la place des prochaines instances paritaires.

Pour ces raisons, le SNALC demande :

- la renégociation du PPCR, véritable miroir aux alouettes qui ne change pas la situation des professeurs de l’enseignement secondaire ;
- la mise en place de critères objectifs et quantifiables sur les rendez-vous de carrière du 7ème et du 9ème échelon afin que le mérite des collègues soit vraiment pris en compte et que le passage en hors classe dès le 9ème échelon soit une réalité et non simplement une possibilité sur le papier ;
- la mise en place de critères objectifs et quantifiables pour l’accès à la classe exceptionnelle avec une définition nette des missions et des responsabilités attendues de la part des professeurs.