Hors-classe des professeurs certifiés

Hors-classe des professeurs certifiés

Publié le 29-06-2017

Cette CAPA d’accès à la hors classe des professeurs certifiés est la dernière que nous
connaissons sous cette forme.
Si l’on peut se féliciter que le ministère se soit enfin penché sur la question des carrières et
des rémunérations des professeurs, il y a, comme d’habitude, un gouffre entre la
communication gouvernementale et la réalité.
On nous a annoncé triomphalement la réévaluation du point d’indice de 1.2% en deux
étapes. Mais entre le gel du point d’indice pendant plusieurs années et l’augmentation de
la retenue pour pension civile, les traitements des professeurs sont toujours en baisse.
Certes, dans le cadre du PPCR, la hors classe sera désormais prétendument accessible à
tous les personnels mais le SNALC reste dubitatif quant aux nouvelles modalités de cette
évaluation découpée en 11 items déconnectés les uns des autres. Le passage à la hors
classe proposé à l’issue du 3ème rendez-vous peut encore être sujet à caution, faute de
critères bien définis.
Cette nouvelle grille d’évaluation permet au chef d’établissement d’interférer dans le
domaine purement pédagogique, ce qui relève d’une gestion entrepreneuriale de l’Ecole
et induit une mise en concurrence malsaine des enseignants d’un même établissement.
L’accès à la nouvelle classe exceptionnelle nous semble toujours aussi contestable. Il ne
doit pas se transformer en promotion par copinage. Pour le SNALC, il est indispensable
que la classe exceptionnelle soit accessible à l’ensemble des professeurs sur des critères
objectifs et quantifiables sans être réservée à des fonctions particulières.
Le SNALC s’inquiète de la place des prochaines instances paritaires. Tous les collègues,
même ceux dont la carrière est fluide, ont droit à un examen de leur situation. Le SNALC
redoute que les CAPA ne se limitent à des situations de conflits ou de désaccords avec les
évaluateurs où les décisions seront prises à l’avance.
Le SNALC demande :
- la renégociation du PPCR, véritable miroir aux alouettes qui ne change pas la
situation des professeurs de l’enseignement secondaire
- la mise en place de critères objectifs et quantifiables sur les rendez-vous de
carrière du 7ème et du 9ème échelon afin que le mérite des collègues soit vraiment
pris en compte et que le passage en hors classe dès le 9ème échelon soit une réalité
et non simplement une possibilité sur le papier
- la mise en place de critères objectifs et quantifiables pour l’accès à la classe
exceptionnelle avec une définition nette des missions et des responsabilités
attendues de la part des professeurs