CAPA d'accès à la classe exceptionnelle 2017 des certifiés du 13 février 2018 - déclaration liminaire du SNALC

CAPA d'accès à la classe exceptionnelle 2017 des certifiés du 13 février 2018 - déclaration liminaire du SNALC

Le SNALC avait voté contre le PPCR, jugeant cette mesure poudre aux yeux contraire aux intérêts des professeurs. Le SNALC s’était également opposé à la création des deux viviers de la Classe Exceptionnelle, le second reposant sur des critères obscurs. Les enseignants se rendent compte de la supercherie comme en témoignent les nombreux appels que nous recevons.
La parution de la note de service relative à la Classe Exceptionnelle a donc créé un formidable appel d’air. L’accès à la classe exceptionnelle apparaît désormais comme la seule possibilité d’évolution dans une carrière qui peine de plus en plus à trouver des volontaires. Ce n’est hélas pas en créant ce type de manœuvre de diversion que l’on résoudra les problèmes structurels auxquels est confrontée l’Institution et que les mesures du dernier quinquennat n’ont fait qu’accroître d’une manière exponentielle.
La campagne concernant la Classe Exceptionnelle s’est transformée, pour beaucoup de nos collègues, en un parcours du combattant. Les dates d’ouverture du serveur ont été très courtes et le délai de grâce prolongé jusqu’au 2 janvier pour le vivier Fonctions n’a pas changé grand-chose puisque les collègues avaient besoin d’une aide technique plus que de temps pour peaufiner leurs dossiers. D’autres facteurs se sont ajoutés : serveur dépassé et obsolète, impossibilité de valider certaines candidatures, impossibilité de prendre en compte différents éléments de carrière jugés incompatibles, éléments de carrière indisponibles ou non reconnus, impossibilité de joindre certaines pièces aux dossiers et pour finir, bugs au moment de valider avec impossibilité de reprendre le dossier par la suite. Jamais nous n’avons reçu autant d’appels de collègues paniqués devant une procédure dématérialisée sur laquelle personne ne semblait avoir de prise. Après le désastre des cartes grises, nous serions bien en peine de pouvoir valider cet item de compétences aux services de l’Etat…

Nous n’osons imaginer la charge de travail qui a dû s’abattre sur les services.
Il nous parait indispensable de revoir la note de service en profondeur afin de lever toutes les zones d’ombre dont la prise en compte de l’exercice en REP et les formulations relatives aux fonctions de maître formateur ou à l’affectation dans le supérieur. L’affectation effective en BTS notamment devrait être reconnue, indépendamment de l’étiquette de poste SPEA, de création plus récente.

Le SNALC demande :

- La renégociation du PPCR
- La mise en place de critères objectifs et quantifiables pour l’accès à la classe exceptionnelle, en particulier pour le second vivier
- La refonte du serveur destiné à accueillir les candidatures.
SNALC © 2018
Association déclarée - Syndicat de salariés
N°SIREN 784 312 282
4, rue de Trévise 75009 Paris
Hébergement : ovh.com
Site optimisé pour Chrome et Firefox