Réforme de la voie professionnelle : le Snalc dans l'action

Réforme de la voie professionnelle : le Snalc dans l'action

Les professeurs de lycée professionnel se sont mobilisés dans les cinq départements le 27 septembre à l’appel de l’intersyndicale CGT Educ’action, SNUEP-FSU, Sud Education, SNALC, SNCL FAEN, SIES. Un rassemblement devant le LP Boulloche de Saint-Nazaire a précédé celui de Nantes à 14h. Lors de l’AG nantaise, le Snalc a rappelé son opposition aux mesures Blanquer qui annoncent le démantèlement de la voie professionnelle, projet à la fois violent et rapide engendrant des inquiétudes légitimes sur l’avenir de la filière. Le Snalc, avant tout syndicat de l’enseignement, défend réellement les PLP, à la différence de certaines organisations syndicales ayant refusé de participer au mouvement.
Le Snalc dénonce la déprofessionnalisation des diplômes avec une seconde regroupant les spécialités par familles de métiers, qui conduit de fait à une réduction du bac pro de 3 à 2 ans.
La filière GA (Gestion Administration) est très touchée. Il y aurait 1500 professeurs en moins d'ici 2022 : compte tenu des départs en retraite prévus, 500 professeurs seraient touchés par les suppressions de postes et les reconversions. Le ministère ne se préoccupe même pas des 450 contractuels de la filière.
La DGESCO confirme une importante diminution des heures d’enseignement général, en français-histoire-géo, maths-sciences, LV2…, non compensées par les heures d’AP et de co-intervention avec l’enseignement professionnel. Il y aurait une perte de 252 heures sur 3 ans.
La qualité des CAP est menacée avec une flexibilité de la formation sur 1, 2 à 3 ans.
Autre point : tous les lycées devront avoir de l’apprentissage. L’expérimentation lancée il y a quelques années se généralise, même en l’absence d’accord des établissements. En Loire-Atlantique, seuls deux lycées n’ont pas d’UEFA. La mixité des parcours et des classes est vécue de façon variable par les collègues, avec une crainte d’annualisation du temps de travail dans l’avenir. Dans certains lycées, les professeurs peuvent choisir les apprentis, en lien avec les entreprises ; ailleurs, une liste opaque est imposée comme au LP Neruda, par Airbus.

Une conférence de presse devrait suivre les échanges de l’AG de Nantes.
Le mouvement se poursuit avec l’appel à faire grève et à manifester le 9 octobre contre la réforme de la voie professionnelle, les suppressions de postes mais aussi contre la réforme du lycée général et technologique.
Le 9 octobre à Nantes, pour une meilleure visibilité de la voie professionnelle, les PLP sont invités à se rassembler à 9h30 devant la maison des syndicats, pour rejoindre ensemble le cortège fonction publique à 10h30 devant le CHU.
SNALC © 2018
Association déclarée - Syndicat de salariés
N°SIREN 784 312 282
4, rue de Trévise 75009 Paris
Hébergement : ovh.com
Site optimisé pour Chrome et Firefox