Pourquoi le SNALC académique soutient la grève du 4 avril

Pourquoi le SNALC académique soutient la grève du 4 avril

Non, le Snalc n'a pas changé son fusil d'épaule. Nous sommes toujours perplexes quant aux grèves d'une journée. Seulement, la situation va devenir ingérable dans les lycées. Nous ne pouvons accepter qu'un ministre fasse de la communication devant les journalistes et prenne des décisions totalement opposées sur le terrain.
La réalité de l’École de la confiance, c'est une réforme du lycée dans la droite ligne de celle du collège, des emplois du temps massacrés, la poursuite la politique de l'ancienne ministre de l’Éducation nationale.
Il s'agit bien plus que de la suppression de postes. Ce sont toutes les orientations prises qui sont effrayantes: le recours massif à des emplois précaires, la réforme de la fonction publique, les heures supplémentaires imposées... Et la destruction des instances paritaires.
Les professeurs ne peuvent plus faire confiance quand on leur ment.
SNALC © 2018
Association déclarée - Syndicat de salariés
N°SIREN 784 312 282
4, rue de Trévise 75009 Paris
Hébergement : ovh.com
Site optimisé pour Chrome et Firefox