REPORT DU DNB

REPORT DU DNB

Report du DNB : quand la com' supplante l'efficacité.

Lundi 24 juin, tous les collègues enseignants de France ont appris par voie de presse le report des épreuves du DNB, initialement prévues les 27 et 28 juin, au 1er et 2 juillet, pour cause de canicule. Si louable que soit cette volonté ministérielle, force est de constater, une fois de plus, qu'une précipitation coupable a révélé de lourdes failles dans la chaine de fonctionnement.

Jugez plutôt : certains collègues ont eu la nouvelle par les flux d'information le 24 juin dès 16h15, alors que les secrétariats des établissements n'étaient parfois prévenus qu'après 20h.
Autrement dit : la presse est prévenue avant les premiers acteurs de ces changements, pourtant quelque peu importants. Voire...

A l'heure des smartphones et des listes de diffusions automatisées, n'était-il pas possible de prévenir tous les établissements de France dans l'heure, afin que les équipes puissent se retourner avec quelques heures utiles ? Constatant un retard de plus de 4h dans la chaine d'information hiérarchique, ose-t-on imaginer que le ministère use de pigeons voyageurs et fonctionne encore au sémaphore, pour informer le petit personnel, qui fera réellement face aux élèves et aux parents mécontents ?

On voit par cet exemple les limites d'une organisation qui n'a plus rien de national, ou la gestion déconcentrée place, entre le décisionnaire et les agents, trop de filtres qui nuisent à l'efficacité du système.

Olivier Moreau
Secrétaire académique
SNALC NANTES
SNALC © 2018
Association déclarée - Syndicat de salariés
N°SIREN 784 312 282
4, rue de Trévise 75009 Paris
Hébergement : ovh.com
Site optimisé pour Chrome et Firefox