Dédoublements des heures de philosophie

Dédoublements des heures de philosophie

Dédoublements des heures de philosophie en séries technologiques :



Le ministère écrit aux Recteurs pour « sensibiliser les chefs d’établissement »




Le SNALC se réjouit que le ministère recommande à l’ensemble des Recteurs, dans une lettre du 15 janvier 2015, de favoriser auprès des chefs d’établissement l’enseignement de la philosophie « en groupes à effectifs réduits », eu égard à la singularité de la situation de cette discipline notamment dans les séries technologiques.

Le SNALC peut légitimement se féliciter d’avoir contribué à obtenir, avec ce courrier du ministère, ce qui s’apparente bien à une première victoire (1) . Le SNALC s’est continuellement engagé depuis 2010 contre la réforme du Lycée, initiée par M. Luc CHATEL, afin de sauvegarder ou de rétablir les heures de dédoublement : cet engagement, par sa détermination et sa persévérance, semble porter ses fruits.

Il faut rappeler qu’avec les dédoublements dans les séries technologiques, il s’agit de préserver la condition sine qua non d’un enseignement de la philosophie qui réclame un investissement conséquent pour en garantir la qualité, pour assurer le suivi individualisé d’élèves subissant, plus qu’ailleurs, de grandes difficultés dans leur scolarité. Le SNALC approuve donc également que le ministère reconnaisse, au moment même où la nécessité de revaloriser un « enseignement moral et civique » revêt une importance toute particulière, que la philosophie puisse contribuer de manière non négligeable « à l’exercice réfléchi du jugement ».

Le SNALC invite donc les collègues de philosophie à faire valoir cette lettre du ministère lors des réunions du conseil pédagogique de leur établissement, notamment dans le cadre de la préparation de la rentrée de 2015, afin d’attirer l’attention sur la spécificité de leur discipline en séries technologiques.

Il ne s’agit pas, pour le SNALC, de défendre un intérêt catégoriel : l’action des professeurs de philosophie devrait plutôt indiquer, de manière plus générale, à l’ensemble des associations de spécialistes, des professeurs des autres disciplines, la voie à suivre pour obtenir l’abrogation de l’arrêté ayant supprimé, dans la réforme du Lycée, l’ensemble des heures de dédoublements.




Lire la lettre du ministère de l'Education aux recteurs



(1) : Le SNALC fut l’un des premiers syndicats à soutenir les initiatives de l’APPEP (l’association des professeurs de philosophie de l’enseignement public) en accompagnant son action (pétition, courriers au ministère) et en participant aux audiences inter-associatives et intersyndicales, auprès du ministère, le 6 février puis le 4 juillet 2014 : voir la Quinzaine Universitaire n° 1371 du 2 août 2014.
SNALC © 2018
Association déclarée - Syndicat de salariés
N°SIREN 784 312 282
4, rue de Trévise 75009 Paris
Hébergement : ovh.com
Site optimisé pour Chrome et Firefox