Scolarité : la longueur ne fait pas tout

Scolarité : la longueur ne fait pas tout

Scolarité : la longueur ne fait pas tout


Le SNALC commence à être fatigué de la communication de la ministre de l'Éducation nationale.

Après avoir menti à de nombreuses reprises sur sa réforme du collège, voilà que Najat Vallaud-Belkacem sort de nulle part l'allongement de la scolarité obligatoire jusqu'à 18 ans. Mais, précise-t-elle, pour les jeunes qui n'ont pas d'autre solution.

Le SNALC s'interroge donc déjà sur le sens que la ministre donne au mot « obligatoire ». À moins qu'elle ne se soit rendu compte après coup qu'elle racontait n'importe quoi.

Le SNALC admire également cette façon de considérer l'École comme la cinquième roue du carrosse. Les personnels, et notamment les professeurs de lycées professionnels, qui enseignent déjà dans des conditions très difficiles, vont être ravis d'apprendre que le lycée, c'est bon pour les enfants incapables d'aller en apprentissage.

Le SNALC demande qu'on se préoccupe de transmettre à l'école primaire et au collège les savoirs permettant aux élèves de poursuivre leurs études dans de bonnes conditions, au lieu de vouloir systématiquement allonger d'abord les durées d'études, dans le vain espoir que des élèves en très grande difficulté à 13 ans vont miraculeusement combler toutes leurs lacunes à 17.

Le SNALC revendique donc immédiatement le non-allongement de la durée du mandat de la ministre de l'Éducation nationale.


Paris, le 21 septembre 2016


Contact :
Jean-Rémi Girard, vice-président national du SNALC girardsnalc@yahoo.fr
SNALC © 2018
Association déclarée - Syndicat de salariés
N°SIREN 784 312 282
4, rue de Trévise 75009 Paris
Hébergement : ovh.com
Site optimisé pour Chrome et Firefox