Enseignement professionnel dans le privé

Enseignement professionnel dans le privé

Enseignement professionnel dans le privé




Le SNALC, qui a toujours défendu l'intérêt des élèves en étant notamment le seul syndicat à s'opposer au collège unique depuis son origine, se bat pour que chaque élève puisse réussir au mieux de ses capacités.

C'est pourquoi il défend l'apprentissage, comme toutes les autres formes d'enseignement (formation initiale, alternance, formation continue, validation des acquis de l'expérience).

En effet, l'apprentissage répond aux attentes d'une partie de la jeunesse ayant besoin d'application concrète, de limite imposée par le maître d'apprentissage et de la reconnaissance immédiate de leurs capacités grâce à leurs réalisations.

On notera cependant que l'apprentissage a connu au cours des années récentes un développement important dans les formations post-bac, répondant en cela au besoin d'autonomie financière des jeunes prolongeant leurs études.

Le SNALC revendique la nécessité d'intégrer l'apprentissage dans les établissements de l'enseignement public car il est vital que l'Education Nationale conserve la maîtrise de la conception des formations en collaboration avec les entreprises dans le cadre des commissions professionnelles consultatives (C. P. C). C'est aussi une garantie pour les jeunes d'avoir des enseignants de qualité recrutés nationalement.

Le SNALC regrette, encore une fois, d'être la seule organisation syndicale à défendre cette voie. Elle est la solution pour les élèves de collège en grande difficulté scolaire qu'on enferme dans ce moule unique jusqu'à l'âge de 16 ans.

Le SNALC pense que les autres organisations syndicales, en s'obstinant à ne pas intégrer l'apprentissage dans nos lycées sous la tutelle de l'Education Nationale, favorisent les organismes de formation privée et contribuent, à court ou à moyen terme, à vider nos lycées professionnels.

Ces mêmes organisations n'hésiteront pas à appeler à la grève lorsque les sections fermeront au fur et à mesure, fautes de candidats, alors qu'ils auront été les fossoyeurs de l'enseignement professionnel.

Le SNALC, qui est présent dans toutes les instances Ministérielles, fera entendre sa voix afin que l'enseignement professionnel reste aux mains du Ministère de l'Education Nationale et non à des organismes privés.

SNALC © 2018
Association déclarée - Syndicat de salariés
N°SIREN 784 312 282
4, rue de Trévise 75009 Paris
Hébergement : ovh.com
Site optimisé pour Chrome et Firefox