CTM DU 22 MARS 2017 DECLARATION PREALABLE DU SNALC-FGAF ET DU SNE-FGAF

CTM DU 22 MARS 2017 DECLARATION PREALABLE DU SNALC-FGAF ET DU SNE-FGAF

Publié le 21-03-2017



CTM DU 22 MARS 2017
DECLARATION PREALABLE DU SNALC-FGAF ET DU SNE-FGAF

Monsieur le Secrétaire Général,
Mesdames et Messieurs les membres du CTMEN

Ce CTM, le dernier préparé sous l’égide du gouvernement actuel, a un parfum de fin de règne : il faut, dans la précipitation, faire passer avant le prévisible changement de majorité dans quelques semaines, toute une série de textes, et notamment un décret contre lequel nous voterons qui prétend palier l’absence de création d’une classe exceptionnelle pour les professeurs de chaire supérieure en proposant de les réintéger dans le corps des professeurs agrégés pour qu’ils puissent atteindre la hors échelle B !

Nous estimons que les espoirs portées par la Refondation de l’Ecole lancée en 2012 ne se sont pas concrétisés et que la politique menée depuis l’arrivée aux affaires de Mme la Ministre a encore dégradé la situation des élèves et des personnels : les campagnes médiatiques savamment orchestrées, même si on y consacre des sommes considérables, ne suffisent pas à améliorer les performances d’une Ecole qui laisse encore près d’un quart des élèves sur le carreau, conforte les inégalités sociales plutôt que de les faire diminuer, et voue toute une jeunesse à l’absence de perspectives professionnelles, tandis que les conditions de travail des enseignants et des non-enseignants, malgré le miroir aux alouettes du PPCR, ne cessent de de se dégrader.

Rassurez-vous, quelques soient les futurs dirigeants du Ministère, les représentants de la FGAF seront encore là, après les élections présidentielles et législatives, pour le CTM du 21 juin pour défendre en toute indépendance les valeurs de l’Ecole Républicaine et les intérêts matériels et moraux de tous les personnels. Ils iront de même présenter aux nouveaux responsables du Ministère leurs projets constructifs de réformes de la maternelle au supérieur seuls susceptibles de permettre à tous de réussir.

Merci de votre attention.

François Portzer, président du SNALC-FGAF