REPORT DU PPCR : LA FARCE CONTINUE

REPORT DU PPCR : LA FARCE CONTINUE

REPORT DU PPCR : LA FARCE CONTINUE



Le SNALC a été le seul syndicat à voter au Comité Technique Ministériel de l’Education Nationale (CTMEN) contre la totalité des textes déclinant les dispositions du PPCR au sein de l’Education nationale : il estimait qu’il s’agissait d’une revalorisation salariale en trompe l’œil qui remettait en cause le principe de l’avancement au mérite et reposait sur de nouveaux critères d’évaluation et de promotion contestables.

L’annonce hier, par le Ministre de l’Action et des Comptes publics, du report pour un an du volet financier de ce dispositif confirme l’analyse du SNALC : alors que les enseignants français sont parmi les moins rémunérés d’Europe, cette prétendue revalorisation est une farce qui a servi à tromper les collègues et tous les syndicats qui ont soutenu ce dispositif par tactique ou par idéologie ont été dupés.

Pour le SNALC, une véritable revalorisation est indispensable. Elle doit bénéficier à tout le monde, selon des modalités transparentes et dans un calendrier resserré. Tout ce que n'a pas été le PPCR, processus obscur et nuisible à de nombreuses carrières et promesse électoraliste dont on savait très bien qu'elle avait toutes les chances d'être remise en cause.

Paris, le 17 octobre 2017

SNALC © 2018
Association déclarée - Syndicat de salariés
N°SIREN 784 312 282
4, rue de Trévise 75009 Paris
Hébergement : ovh.com
Site optimisé pour Chrome et Firefox