UN TOURNANT HISTORIQUE POUR L’ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ?

UN TOURNANT HISTORIQUE POUR L’ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ?

UN TOURNANT HISTORIQUE POUR L’ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ?

Le SNALC a pris connaissance du rapport général relatif à la consultation sur la réforme du premier cycle de l’enseignement supérieur à laquelle il a activement participé.

Certains points fondamentaux nous semblent extrêmement positifs, notamment la possibilité de prendre en compte le profil de l’élève avant son entrée en licence. Pour le SNALC, la norme doit être la définition de conditions impératives pour accéder à la licence afin de réduire les taux d’échec actuels et d’éviter d’avoir à recourir à un tirage au sort. Nous rappelons que nous défendons le maintien de la sélection pour les CPGE, IUT, BTS et DMA.

Toutefois, de nombreuses propositions du rapport nous paraissent manquer de clarté et de pertinence. Ainsi, le volet consistant à mettre l’étudiant au coeur de la transformation pédagogique via les éternelles notions de compétences et de projet, relève d’une idéologie dont on ne connaît que trop bien les effets délétères dans le système scolaire.

Le SNALC sera très vigilant quant aux arbitrages rendus par la ministre, par exemple sur la question essentielle de l’individualisation des parcours, qui doit déboucher sur de véritables propédeutiques dotées de moyens dédiés et non sur des solutions bancales qui pourraient brader le diplôme.

Ne laissons pas passer l’occasion historique d’assurer enfin la réussite de nos étudiants et la reconnaissance du travail des personnels.

Paris, le 25 octobre 2017

Contacts :
Jean-Rémi GIRARD, Vice-Président du SNALC, girardsnalc@yahoo.fr
Sylvain GOUGUENHEIM, responsable national de l’enseignement supérieur, sylvain.gouguenheim@free.fr

VERSION IMPRIMABLE
SNALC © 2018
Association déclarée - Syndicat de salariés
N°SIREN 784 312 282
4, rue de Trévise 75009 Paris
Hébergement : ovh.com
Site optimisé pour Chrome et Firefox