AEFE ET RAYONNEMENT DE LA FRANCE

AEFE ET RAYONNEMENT DE LA FRANCE

Publié le 29-05-2018

Dernière modification le 22-11-2018

AEFE

QUELLES PERSPECTIVES D’AVENIR POUR LE RAYONNEMENT DE LA FRANCE DANS LE MONDE ?





Par Pierre FLEURY et Frantz Johann VOR DER BRÜGGE, section du SNALC International
Article publié dans la QUINZAINE UNIVERSITAIRE - #1417 - MAI 2018



Le français était, dans les siècles passés, la langue officielle de nombreux pays et aussi la langue de la diplomatie et des communications scientifiques. Peu à peu, ce rayonnement international s’est réduit, mais l’influence culturelle demeure.



La France possède un réseau d’établissements au sein d’une agence créée il y a plus de 20 ans : l’AEFE (Agence pour l’Enseignement Français à l’Etranger). Ces établissements jouissent dans le monde entier d’une réputation incontestable, l’éducation à la française étant un modèle apprécié dans le monde.

Or, le budget de l’AEFE, après une baisse régulière depuis plusieurs années, sera encore amputé pour la rentrée 2018 de 33 millions d’euros par le MAEE (le Ministère de l’Europe et des Affaires étrangères).

La répercussion directe en est la suppression de 80 postes d’expatriés et de 100 postes de résidents, puis pour 2019 et 2020, de 66 postes d’expatriés et 100 postes de résidents chaque année.

Au total, cela risque d’entrainer la suppression de 512 postes de titulaires sur 3 années, ce qui représente un dixième des postes de détachés, alors qu’en parallèle, le nombre d’élèves ne cesse de croître.

Ceci aura pour conséquence une surcharge de travail des personnels et une dégradation des conditions d’encadrement des élèves atteignant la limite du possible.

Par ailleurs, ce blocage budgétaire compromettra toute revalorisation des personnels de droit local ainsi que de l’ISVL (Indemnité Spécifique liée aux conditions de Vie Locale).

Dans ces conditions, quel professeur acceptera demain d’aller travailler pour l’agence ? Le SNALC s’oppose à cette tendance au repli qui porte ombrage au rayonnement de la France, et réclame au Ministère de l’Éducation nationale et au Ministère de l’Europe et des Affaires étrangères qu’ils apportent le financement nécessaire au fonctionnement de l’AEFE pour qu’elle puisse contribuer efficacement à la promotion de la France et de la langue française dans le monde.






SNALC © 2018
Association déclarée - Syndicat de salariés
N°SIREN 784 312 282
4, rue de Trévise 75009 Paris
Hébergement : ovh.com
Site optimisé pour Chrome et Firefox