Liste d'aptitude chaire sup et échelon spécial : CAPN 2019

Liste d'aptitude chaire sup et échelon spécial : CAPN 2019

Accès au corps des chaires supérieures par liste d’aptitude

Accès à l’échelon spécial échelle-lettre B



Compte rendu CAPN 2019


Article paru dans la Quinzaine universitaire n°1431, juillet 2019



Remarques générales


La CAPN (Commission Administrative Paritaire Nationale) portant sur l’accès au corps des chaires supérieures par liste d’aptitude et l’accès à l’échelon spécial échelle-lettre B s’est tenue les 18 et 19 juin 2019.


Pour la liste d’aptitude, il y avait cette année 3814 promouvables (un chiffre en baisse, notamment en raison du fait que les agrégés promus à la classe exceptionnelle ne sont plus promouvables à la chaire supérieure). 134 collègues ont été proposés pour une nomination, auxquels s’ajoutent 35 collègues inscrits sur liste complémentaire. Cette dernière permet de nommer des collègues après la CAPN au cas où de nouvelles possibilités de nomination apparaissent (collègues promus à la classe exceptionnelle des agrégés, nominations à l’Inspection Générale etc.). 11 collègues qui étaient sur liste complémentaire l’année dernière ont ainsi été nommés en cours d’année. 2 ont accédé à la classe exceptionnelle des agrégés.

L’âge moyen des proposés est de 48 ans, avec des disparités importantes entre les disciplines : 42 ans en lettres, 56 ans en allemand.

Les femmes représentent 37% du corps des chaires supérieures. Cette année, 52% des proposés en liste principale sont des femmes, les Inspections Générales s’efforçant d’opérer un rééquilibrage.

Cette année, la CAPN classe exceptionnelle des agrégés a lieu le 11 juillet. Les collègues ayant obtenu les deux promotions (chaire supérieure et classe exceptionnelle des agrégés) pourront choisir entre les deux, en se manifestant auprès de l’administration centrale avant le 1er septembre.

Dans un certain nombre de cas présentés par les commissaires paritaires nationaux, l’Inspection Générale déclare ne pas avoir d’avis sur les collègues mentionnés. Depuis la mise en place du PPCR, les collègues sont vus moins fréquemment par les Inspecteurs Généraux, puisque les rendez-vous de carrière qui donnent lieu à une inspection sont limités au nombre de trois. Les collègues ont toutefois la possibilité de demander une visite-conseil.



En ce qui concerne l’accès à l’échelon spécial, les textes ont été publiés quelques jours seulement avant la CAPN, qui a examiné les promotions au titre de 2018. Il y aura une autre CAPN à l’automne pour l’année 2019, ce qui permettra de prendre en compte les retraites au 31/08/19. Il y a eu 114 promotions au titre de 2018.

Les critères varient d’une discipline à l’autre, mais les éléments pris en compte sont : la date de départ à la retraite, l’ancienneté dans le corps et/ou dans le grade, le mérite/le rayonnement.




MATHS - M. CHENO

Liste d’aptitude chaire supérieure

Tous les collègues présents sur liste complémentaire l’année dernière sont remontés sur la liste principale cette année, sauf trois pour des raisons administratives.

40 collègues ont été classés, dont 11 sur liste complémentaire.


Echelon spécial

33 possibilités.

L’IG indique ne pas toujours disposer d’information sur les départ à la retraite, ou en disposent très tardivement.

Les critères retenus sont :
- la date de départ à la retraite
- l’ancienneté de grade
- la date de naissance

La participation à des jurys de concours n’est plus un critère pertinent.

L’évaluation est parfois difficile car certains collègues n’ont pas été inspectés depuis longtemps, parfois 20 ans.



ANGLAIS - M. CHARBONNIER

Liste d’aptitude chaire supérieure

La liste proposée comporte 15 noms, dont 5 sur la liste complémentaire.

Depuis une dizaine d’années, il n’y a plus de hiérarchie des services : un collègue en CPGE scientifique peut être promus, il n’est pas nécessaire d’avoir des classes littéraires.

L’IG d’anglais ne nomme pas de collègues en dessous du 9e échelon de la classe normale, veille à ne pas sur-représenter Paris, sachant que sur 579 professeurs agrégés affectés sur un poste spécifique, 120 sont à Paris.

Les professeurs nommés ont en général été vus récemment par l’IG ou sont connus par leur participation à des jurys de concours.

Cette année, la liste complémentaire comprend beaucoup d’hommes, il y aura donc un rééquilibrage l’an prochain.

Sur les 10 premiers de la liste, 2 sont candidats au titre du vivier 1 à la classe exceptionnelle des agrégés, et 2 sont éligibles au vivier 2.

L’IG souligne que des collègues écrivent ou appellent pour demander des précisions sur l’intérêt qu’il y a à avoir une promotion plutôt qu’une autre.


Echelon spécial

6 possibilités.

Le critère retenu est la date de naissance, puis le mérite. Tous les candidats partant à la retraite ont été nommés sauf deux.




ESPAGNOL - M. MONTAIGU

Liste d’aptitude chaire supérieure

L’IG souligne que l’espagnol est victime du passé, où la discipline ne bénéficiait pas du nombre de promotions correspondant à son poids.


Echelon spécial

Même en ne promouvant que des collègues partant à la retraite l’année suivante, il ne serait pas possible de promouvoir tout le monde. Rien que cette année : 3 départs pour 2 possibilités. Il a donc été décidé de retenir deux critères : la proximité du départ à la retraite et l’investissement/le rayonnement. Les deux collègues proposés sont particulièrement investis bien au-delà de leur service.



ALLEMAND - Mme ABRAHAM

Liste d’aptitude chaire supérieure

Année plutôt faste. 7 nominations possibles, et 3 en liste complémentaire. La liste complémentaire de l’année dernière a été épuisée.

Premier tri sur critères administratifs, 4e échelon de la hors classe, âge, ancienneté en CPGE, répartition géographique, équilibre hommes/femmes.

Autres critères : critère pédagogique, valorisation des professeurs pour leur excellence, leur rayonnement dans et hors de l’établissement, leur parcours professionnel dans l’ensemble.

26 candidatures éligibles.
7 nominations : 5 hommes et 2 femmes pour LP, 3 femmes pour LC.


Echelon spécial

3 promotions possibles. Les trois proposés partent à la retraite en septembre.

Prise en compte du rayonnement dans et hors de l’établissement.



ECONOMIE-GESTION - M. HENRIET

Liste d’aptitude chaire supérieure

3 postes vacants.
Reprise des deux qui étaient en LC l’année dernière.

Tous sont des enseignants en poste depuis un certain nombre d’années (minimum 4-5 ans) qui ont fait leurs preuves sur leur poste. Les critères sont le rayonnement dans et hors de l’établissement (niveaux académique et national), la participation à des jurys, la production de ressources, la participation à des groupes d’experts, le tutorat d’enseignants, la participation à la formation continue, la production de sujets d’examens.


Echelon spécial

3 propositions. 3 hommes. Les dix premiers par ordre d’ancienneté sont dix hommes. Tous ont eu un rayonnement très important pendant toute leur carrière. Ce sont tous des collègues qui vont partir à la retraite d’ici deux ans.



SII - M. PERROT

Liste d’aptitude chaire supérieure

6 possibilités cette année.

L’Inspection Générale indique que tous les professeurs de CPGE sont bons. Pour se distinguer, il faut donc s’investir au-delà de son travail dans sa classe. Les critères retenus sont : le rayonnement dans et hors de l’établissement, la participation aux actions de promotion des CPGE, la participation à la formation en cycle terminal des lycées, la publication d’articles à destination des collègues, etc.


Echelon spécial

6 possibilités également.

Les critères retenus sont l’investissement et les services rendus à l’institution.



HISTOIRE-GEOGRAPHIE - Mme SMITS

Liste d’aptitude chaire supérieure

7 possibilités cette année.

Les enseignants promus se distinguent par la qualité de leur enseignement, sans que soient privilégiées filière, discipline ou établissement.

Les critères retenus sont l’ancienneté en CPGE, la qualité des rapports d’inspection, la charge de travail.

L’Inspection Générale s’efforce d’opérer un rééquilibrage entre hommes et femmes, les femmes étant ainsi promues plus rapidement maintenant.


Echelon spécial

Les critères retenus sont la proximité du départ à la retraite, la richesse des rapports d’inspection, la richesse de la carrière.



ITALIEN

Il n’y avait qu’une seule possibilité de promotion aussi bien pour la liste d’aptitude à la chaire supérieure que pour l’échelon spécial.



SCIENCES PHYSIQUE - M. CAVAILLES

Qu’il s’agissent de la nomination en chaire supérieure ou à l’échelon spécial, M Cavaillès précise bien que la décision est collégiale.

Liste d’aptitude chaire supérieure

28 nominations cette année + 1 nomination sur un poste détaché.

Les critères sont les suivants :
- excellence scientifique et pédagogique évaluée lors des RDV de carrière
- rayonnement dans l'établissement
- engagement au service de l'institution
- ancienneté dans la fonction

Une condition nécessaire aussi est d’avoit atteint au moins l’échelon 9 de la classe normale.

Sur les 29 noms : 17 femmes ont été promues de manière à combler le retard dans le corps. Il y a aussi 2 agrégé HC + 27 agrégés CN (20 phys 5 chimie 2 procédédé physique et chimique 1 agrégé physique appliquée) ce qui fait environ 25 % de chimistes (qui représentent 26 % des promouvables)

12 enseignants sont en première année et 17 en deuxième année. Le biais s’explique par le fait que les collègues reconnus ont déjà demandé et obtenus une mutation en deuxième année.

M Cavaillès conclut en réaffirmant l'accès à la CS est une reconnaissance de l'institution (comme celle de proposer des profs aux jurys de recrutement).


Echelon spécial

29 collègues ont été proposés à l’échelon spécial.

Les critères retenus sont :
- départ en 2019 (important mais non suffisant)
- l’excellence scientifique et pédagogique (ce qui départage peu étant donné que tous les candidats sont remarquables puisqu’en chaire supérieure)
- rayonnement, implication, services rendus à l'institution, concours, exemplarité

Sur les 29 :
- 25 prennent leur retraite
- 12 femmes (proportion voisine du corps des promouvables)
- 14% agrégés de chimie (4 chi, 24 phy, 1 phy app) alors que 24 % des promouvables sont chimistes, mais ce sont des petits effectifs et l'effet d'âge explique l’écart
- 35 % des proposés sont des francililens (alors qu’ils représentent 30 % des promouvables), là aussi ce sont des effets de fluctuation liés à la proximité du départ à la retraite

Le plus jeune collègue ayant eu l’échelon spécial en ayant annoncé sont départ à la retraite est né en 1959. Le plus jeune ayant obtenu l’échelon spécial sans avoir annoncé de départ en retraite est né en 1956.



LETTRES - M. LE GUILLOU

Liste d’aptitude chaire supérieure

14 capacités cette année, réparties également entre hommes et femmes et toutes les filières d’enseignement. Les critères retenus sont l’ancienneté en CPGE, l’engagement dans le travail, la participation aux jurys de concours.


Echelon spécial

10 collègues retraitables ont été promus à l’échelon spécial.



SVT - M. MOULLET

Liste d’aptitude chaire supérieure

2 nominations cette année.

Les critères retenus sont :
- le côté professionnel
- l’échelon
- l’âge
- engagement dans le lycée et au national (membre de jury)

M Moullet fait remarquer que chaque collègue doit s’interroger individuellement pour voir si la classe exceptionnelle ne serait pas plus intéressante financièrement car suivant l'âge d'accès et vu qu'il y a peu d'heures supplémentaire en général en SVT, à la fin, ça peut faire une notable différence.

Echelon spécial

4 collègues ont été promus à l’échelon spécial. 2 ayant annoncé leur départ en retraites. Les 4 sont de 1953 ou 1954. Les critères retenus sont :

- âge départ retraite
- ancienneté CPGE
- ancienneté dans le corps des chaires supérieures
- l’engagement



contact : prepa@snalc.fr
SNALC © 2018
Association déclarée - Syndicat de salariés
N°SIREN 784 312 282
4, rue de Trévise 75009 Paris
Hébergement : ovh.com
Site optimisé pour Chrome et Firefox