LA GRH DE PROXIMITÉ FAIT SA RENTRÉE…

LA GRH DE PROXIMITÉ FAIT SA RENTRÉE…

LA GRH DE PROXIMITÉ FAIT SA RENTRÉE…

Déjà à l’œuvre dans plusieurs académies, la GRH de proximité (Gestion Ressources Humaines) va s’étendre progressivement à l’ensemble du territoire à partir de cette rentrée. Pour rappel, il s’agit d’un service personnalisé d’accompagnement, de conseil et d’information à destination de tous les personnels enseignants, d’éducation, administratifs, sociaux et de santé, de direction et d’inspection.

Concrètement, le Ministère souhaite renforcer l’accompagnement RH à travers ce dispositif (gestion des conflits, mobilité…) en créant un maillon RH « local » avec, dans chaque département, des conseillers RH de proximité.
Sur le papier, le SNALC pense qu’il ne s’agit pas d’une mauvaise idée mais émet plusieurs réserves / observations :

  • Tout d’abord, ce dispositif semble inspiré de Mobi-SNALC, dispositif unique que le SNALC a mis en place depuis plusieurs années dans le but d’accompagner les collègues adhérents (volet mobilité, écoute, bien-être).

  • Le SNALC est très perplexe quant aux moyens financiers et humains mobilisés. Si ce projet veut fonctionner, il doit avoir les moyens de ses ambitions.

  • Le SNALC pense qu’il ne faut pas occulter la problématique de la médecine du travail, symptomatique d'un manque de moyens alloués à ce secteur. Cette question se doit d’être une priorité, notamment par rapport à l’enjeu des Risques Psycho-Sociaux (RPS).

  • Le SNALC insiste sur les notions de confidentialité, neutralité et confiance qui doivent être au cœur de ce dispositif. En effet, outre le domaine de la mobilité, ces GRH auront à traiter des questions de conflits/souffrances. Or se pose toujours la question du lien entre GRH et hiérarchie. Du coup, il nous apparaît évident qu’il doit y avoir un lien de confiance mais aussi de neutralité, et de confidentialité entre les conseillers RH de proximité et les personnels qui les solliciteront. Sinon, cet outil, censé être une aide, sera considéré comme un énième moyen de contrôle.

Position du SNALC : un projet intéressant sur le papier mais tout dépendra de sa mise en œuvre et de sa gestion. Un dispositif n’a de sens que s’il fonctionne. Bien entendu, nous veillerons…

Maxime REPPERT,
secrétaire national SNALC aux conditions de travail et au climat scolaire
SNALC © 2018
Association déclarée - Syndicat de salariés
N°SIREN 784 312 282
4, rue de Trévise 75009 Paris
Hébergement : ovh.com
Site optimisé pour Chrome et Firefox