ACCÈS DES PROFESSEURS DE CHAIRE SUPÉRIEURE À L’ÉCHELON SPÉCIAL (ÉCHELLE B)

ACCÈS DES PROFESSEURS DE CHAIRE SUPÉRIEURE À L’ÉCHELON SPÉCIAL (ÉCHELLE B)

ACCÈS DES PROFESSEURS
DE CHAIRE SUPÉRIEURE
À L’ÉCHELON SPÉCIAL (ÉCHELLE B)

Le PPCR mis en place par le précédent ministère obligeait les professeurs de chaire supérieure à retourner dans le corps des agrégés pour pouvoir bénéficier de l’accès à l’échelle B. Cette mesure ubuesque d’inversion des corps de départ et de débouché a été récemment retoquée puisque vient d’être créé (décrets 2019-595 et 2019-596) un échelon spécial à l’intérieur du corps de chaires supérieures.

Cet échelon spécial est contingenté : à 5,02 % du corps pour 2018, 7,53 % pour 2019, 8,15 % pour 2020, 8,77 % pour 2021, 9,39 % pour 2022 et 10% à partir de 2023.

Il n’y a pas d’appel à candidature, donc pas de dossier à constituer, les Inspections Générales examinant tous les promouvables. Les critères généralement retenus sont : la date de départ à la retraite, l’ancienneté dans le corps, l’âge, le mérite.

Une première commission paritaire nationale (CAPN) s’est tenue en juin dernier et a permis à 114 collègues d’être promus rétroactivement au 1er septembre 2018.

Une autre CAPN doit se tenir avant la fin de l’année 2019, avec effet rétroactif au 1er septembre 2019.

Il n’en reste pas moins qu’un agrégé enseignant à plein temps en CPGE a beaucoup plus de chances d’accéder l’échelle B qu’un professeur de chaire supérieure.

Il est à noter également qu’une fois passé à la classe exceptionnelle, un professeur agrégé n’est plus promouvable à la chaire supérieure.

Pour le SNALC, il est tout à fait dommageable que la probabilité d’obtenir l’accès à l’échelle B soit plus faible en étant professeur de chaire supérieure qu’en étant agrégé, alors même que les professeurs de chaire supérieure ont déjà été doublement sélectionnés : parmi tous les agrégés tout d’abord pour une nomination en CPGE, parmi les agrégés nommés en CPGE ensuite. Le SNALC souhaite qu’en matière d’évolution de carrière, le corps des chaires supérieures ne devienne pas moins intéressant que celui des agrégés. Certains collègues s’interrogent d’ailleurs sur la pertinence d’une promotion par rapport à l’autre.

Compte rendu de la CAPN de juin 2019 : https://www.snalc.fr/national/article/4741/

Christophe Repplinger,
commissaire paritaire chaire supérieure
prepa@snalc.fr
SNALC © 2018
Association déclarée - Syndicat de salariés
N°SIREN 784 312 282
4, rue de Trévise 75009 Paris
Hébergement : ovh.com
Site optimisé pour Chrome et Firefox