PROJET DELEVOYE : LES QUESTIONS PENDANTES

PROJET DELEVOYE : LES QUESTIONS PENDANTES

PROJET DELEVOYE :

LES QUESTIONS PENDANTES









Frédéric ELEUCHE,
Secrétaire national du SNALC
Chargé des personnels administratifs, de santé et sociaux
administratifs@snalc.fr
30 Septembre 2019




Au fur et à mesure que nos collègues approfondissent la lecture du projet de M. DELEVOYE, haut-commissaire chargé des retraites, les questions sans réponse s’accumulent :



  • Celle des professeurs en situation de handicap et qui, par définition, ne pourront accumuler les heures supplémentaires.


  • Celle des collègues en temps partiel et qui, par définition, n’auront pas pu accumuler des points de retraite.


  • Celle des collègues en détachement à l’étranger dont le cas n’est pas évoqué dans le rapport.


  • Celle des bonifications d’ancienneté pour enfants dont il n’est pas fait mention.


  • Celle de la durée du travail et en particulier celle de savoir si les collègues ne devront pas travailler audelà de l’âge de 67 ans s’ils veulent augmenter le montant de leur pension.


  • Celle de la date à partir de laquelle la réforme une fois votée commencera à s’appliquer, le Premier ministre ayant déclaré que chaque corporation de chacun des 42 régimes de retraite appliquera la réforme au fur et à mesure que ce sera devenu possible, niant ainsi « l’universalisme systémique » de la réforme annoncée.


  • Celle de savoir si la valeur du point ne variera pas en fonction d’un coefficient tenant compte de la durée de la vie, calculée par les spécialistes


  • Celle de savoir si, comme dans les Postes, la réforme ne commencera à s’appliquer que pour les entrants dans la carrière et non pour ceux déjà en poste.


  • Celle de savoir comment le gouvernement pense rassurer les personnels de l’éducation nationale sans doubler leurs traitements ou décupler leurs indemnités s’il ne veut pas faire diminuer le montant de leurs pensions de 25 ou 30% car c’est bien ce qui nous attend s’il maintient son projet !






Télécharger en PDF le tract intersyndical :
NON au projet de RETRAITE universelle par points
SNALC © 2018
Association déclarée - Syndicat de salariés
N°SIREN 784 312 282
4, rue de Trévise 75009 Paris
Hébergement : ovh.com
Site optimisé pour Chrome et Firefox