DES SYMPTÔMES ACCENTUÉS DANS LE PRIVÉ

DES SYMPTÔMES ACCENTUÉS DANS LE PRIVÉ

DES SYMPTÔMES ACCENTUÉS DANS LE PRIVÉ


Par Maxime REPPERT
Secrétaire national aux conditions de travail et au climat scolaire
conditionsdetravail@snalc.fr
Le 17 décembre 2019

Régulièrement et depuis longtemps, le SNALC dénonce les maux qui gangrènent notre institution : isolement, culpabilité, management douteux, consommation de l’école par les parents et les élèves, politique du « pas de vague », violences physiques et surtout psychologiques.

Cette souffrance générée par les problèmes cités ci-dessus n’épargnent pas les établissements privés sous contrat. Bien au contraire, certains de ces symptômes sont plus marqués que dans le public. La faute à qui à quoi ?


  • L’autonomie accrue des chefs d’établissement pouvant conduire à une gestion déshumanisée des personnels et à une certaine opacité des pratiques,

  • La consommation de l’école avec des parents « clients » de plus en plus exigeants, d’autant qu’ils payent pour la réussite de leurs enfants,

  • Un « pas de vague » potentiellement plus prégnant que dans le public. Parce que la réputation des établissements du privé est plus importante que dans celle du public (des parents ne voudront pas mettre leur enfant dans une structure à la réputation mauvaise ou douteuse !). La pratique de la politique « de la poussière sous le tapis » est bien plus tentante,

  • Un isolement plus important : le chef d’établissement peut refuser l’accès de son établissement à un syndicat sans aucun justificatif, ce qui peut freiner le travail d’information syndicale, garant de l’affirmation des droits des collègues,

  • Une fragmentation prononcée : en effet, les différentes réformes (Collège et Lycée….) ont entraîné une rivalité (hostilité ?) entre le public et le privé. Cela pouvant entraîner une stigmatisation des collègues enseignant dans ce secteur.


Le SNALC rappelle qu’il syndique les personnels du privé (sous contrat) comme ceux du public. SI les établissements du privé symbolisent l’enrichissement au nom de l’éducation, nous rappelons aussi que ce fonctionnement d’entreprise (et cette production de richesse) se fait souvent sur le dos des personnels. Il va de soi que vous pouvez compter sur le SNALC pour connaître et affirmer vos droits.
SNALC © 2018
Association déclarée - Syndicat de salariés
N°SIREN 784 312 282
4, rue de Trévise 75009 Paris
Hébergement : ovh.com
Site optimisé pour Chrome et Firefox