ENQUÊTE SUR LE CLIMAT SCOLAIRE : UN NON-ÉVÉNEMENT ?

ENQUÊTE SUR LE CLIMAT SCOLAIRE : UN NON-ÉVÉNEMENT ?

ENQUÊTE SUR LE CLIMAT SCOLAIRE : UN NON-ÉVÉNEMENT ?


Par Maxime REPPERT,
secrétaire national aux conditions de travail et au climat scolaire
conditionsdetravail@snalc.fr
Le 21 janvier 2020

Du 11 mars au 5 avril 2019, Le Ministère avait lancé sa première enquête sur le climat scolaire auprès des personnels du second degré de l’éducation nationale via internet. Si nous avions salué l’initiative, nous avions toutefois émis quelques sérieuses réserves, notamment sur la question de l’anonymat.

Neuf mois plus tard, en décembre, la DEPP a publié les résultats.

Seuls 45 000 personnels de l’Education nationale ont répondu à ce questionnaire : des enseignants (du public et du privé), des personnels de direction, de vie scolaire et des personnels administratifs.

Si le Ministère a présenté des éléments « positifs » pour son image, intéressons-nous à des éléments clés de réflexion concernant le public
Cette enquête étant consultable en ligne, intéressons-nous à quelques chiffres concernant le public :

  • Les 2/3 des enseignants interrogés (66,8%) déclarent avoir une charge de travail excessive. Seul un tier pense avoir assez de temps pour faire correctement son travail (36,5%),

  • La moitié environ estime avoir une formation inadaptée et insuffisante (49,8%) ainsi que des moyens inadaptés et insuffisants (54,6%),

  • 42,3% des collègues n’ont pas le sentiment d’appartenir à une équipe,

  • 41,1% des professeurs du public estiment qu’il n'y a pas du tout ou pas beaucoup de violence dans l'établissement,

  • 38,5% seulement des enseignants pensent pouvoir poursuivre leur carrière jusqu’à la retraite.

Les résultats sont moins nets concernant les personnels non enseignant et les enseignants du privé (moyens et politique de gestion des personnels/élèves différents pouvant expliquer cela).

Cette enquête souligne bien ce que nous dénonçons depuis des années : l’isolement, la surcharge de travail, le manque de moyens/ reconnaissance, la violence en milieu scolaire l’épuisement des collègues.

Il convient d’ailleurs de se demander si les chiffres n’auraient pas été encore plus révélateurs avec un anonymat plus sérieux ainsi qu’une participation plus massive. Les hypothèses ne manquent pas mais en attendant, la souffrance est bien présente. Et le SNALC continuera à la combattre.

https://www.snalc.fr/strasbourg/article/5026/ (article : la face cachée de l’école inclusive)

https://snalc.fr/uploads/documents/national/QU1436.pdf (page 14: article Philippe Frey)

https://snalc.fr/uploads/documents/national/QU1436.pdf (page 15: article Frédéric Eleuche)
SNALC © 2018
Association déclarée - Syndicat de salariés
N°SIREN 784 312 282
4, rue de Trévise 75009 Paris
Hébergement : ovh.com
Site optimisé pour Chrome et Firefox