LE CESU

LE CESU

LE CESU


Frédéric KELDER,
Agent comptable dans l'académie de Créteil
administratifs@snalc.fr
Le 23 janvier 2020

La DGRH nous a reçus le 8 novembre 2019 pour évoquer l'action sociale du ministère. Le ministère de l'éducation Nationale est le ministère qui dépense le moins par agent parce qu'il dispose de peu de crédits, alors qu'il emploie 1 million de personnes. C'est ce que déplore l'ensemble des organisations syndicales dont le SNALC. La moindre action entraîne des conséquentes très importantes pour le budget. Nous nous sommes attardés sur la création du CESU¹ pour les 6-12 qui devrait se faire sous conditions de revenus à brève échéance, ainsi que l'extension auprès des AED² et AESH³ de certaines prestations auxquelles ils n'ont pas le droit actuellement notamment les CESU 0-6, les actions des SRIAS⁴, les aides aux vacances et les aides aux enfants handicapés.

Les organisations syndicales et le Ministère déplorent également le manque de communications de l'ensemble des aides qui pourraient davantage être sollicitées, le ministère souhaite donner un nouvel éclairage, et notamment sur le logement car les actions de l'éducation nationale en la matière semblent peu connues alors qu'elles sont primordiales. Le SNALC a à ce sujet relancé le débat de l'indemnité de résidence qui s'avère inéquitable et dont le zonage devrait être revu par le ministère de la Fonction Publique.
Pour 2020, les dotations académiques (qui permettent les actions sociales d'initiative académique, dites ASIA) sont préservées et les académies seront accompagnées pour redescendre la politique issue du cadrage national. Pour le CESU 0-6 la révision des critères de revenus est nécessaire et le ministère envisage l'octroi d'une tranche supplémentaire pour les couples.

Enfin, nous avons évoqué l'accès à la culture. Le ministère et les organisations syndicales souhaitent l'extension du Pass Education à l'administration centrale et aux administrations déconcentrées. Le ministère travaille actuellement avec le monde du cinéma, non pas pour obtenir des réductions mais pour réaliser des événements particuliers. Le SNALC invite à se rapprocher du CGOS⁵, du CNAS⁶, et la fondation Louis Lépine pour parvenir à des prestations de qualité similaires. Le CGOS et la fondation Louis Lépine sont des associations qui par prélèvement de la masse salariale parviennent à des actions remarquables, le CNAS est une structure à laquelle adhèrent les collectivités territoriales. Il va de soi que le ministère, à notre sens, ne pourra pas parvenir, avec 1 millions de personnels, à donner de la visibilité à son action sociale, sans passer par une structure de ce type.

En attendant, chers lecteurs, vous pouvez toujours vous contenter du SRIAS de votre académie, de l'action sociale de votre académie, de ekoya.fr (ex club Camif), de www.clubenseignants.fr, et si vous avez la chance d'être en couple avec quelqu'un qui n'est pas de l'éducation nationale, du comité d'entreprise de votre conjoint(e) !

¹CESU : Chèque emploi service universel
²AED : assistant d’éducation
³AESH : accompagnant d’élèves en situation de handicap
⁴SRIAS : section régionale interministérielle d’action sociale
⁵CGOS : comité de gestion des œuvres sociales
⁶CNAS : comité national d’action sociale
SNALC © 2018
Association déclarée - Syndicat de salariés
N°SIREN 784 312 282
4, rue de Trévise 75009 Paris
Hébergement : ovh.com
Site optimisé pour Chrome et Firefox