MALUS BONUS

MALUS BONUS

MALUS BONUS


Frédéric ELEUCHE,
Secrétaire national du SNALC
Chargé des personnels administratifs,
techniques, de santé et sociaux
administratifs@snalc.fr
Le 23 janvier 2020

Actuellement, les fonctionnaires qui n’ont pas la durée d’assurance suffisante subissent au départ à la retraite une décote de 1,25 % par trimestre manquant. Au contraire, ceux qui ont dépassé à l’âge légal la durée exigée bénéficient d’une surcote de 1, 25% par trimestre supplémentaire.

Le projet de loi remplace ces mots par bonus et malus mais, après avoir précisé que la majoration s’appliquera lorsque l’intéressé partira « après l’âge d’équilibre » ou que la minoration s’appliquera si l’intéressé part avant l’âge d’équilibre qui est de 64 ans même si le texte ne le précise pas.

Comme la notion de trimestre n’existera plus, le projet évoque un bonus ou un malus de 5 % par an ou de 0,42 % par mois.

Il garantit le niveau des pensions dans le temps : « Aucune baisse des retraites ne sera permise » Ce type de promesse laisse pantois : comment peut-on faire un tel pari quand on ignore ce que sera l’avenir de la France, sa démographie, les grandes tendances économiques, financières et politiques de notre pays ?
SNALC © 2018
Association déclarée - Syndicat de salariés
N°SIREN 784 312 282
4, rue de Trévise 75009 Paris
Hébergement : ovh.com
Site optimisé pour Chrome et Firefox