Place du concours : de pire en pire !

Place du concours : de pire en pire !

Place du concours :


de pire en pire !



Le SNALC a participé, ce mercredi 26 février 2020, à la concertation sur le « toilettage » de l’arrêté fixant le cadre des formations dispensées en Master MEEF, toilettage rendu nécessaire par le déplacement des concours en fin de M2.

Le SNALC a constaté que les conséquences de ce déplacement sont de plus en plus ubuesques. Désormais, le projet du ministère est que les étudiants MEEF effectuent un an d'alternance sur un tiers des obligations de service d'enseignement… à cheval sur le M1 et le M2 ! L'étudiant de M1 arriverait donc vers février pour prendre en responsabilité la ou les classes laissées par un étudiant de M2. Au niveau des élèves, c'est la garantie non seulement d'avoir des enseignants n'ayant pas le concours, mais qui plus est d'en avoir deux différents successivement. En termes de continuité pédagogique, c'est difficile d'imaginer pire.

Le SNALC demande donc plus que jamais que l'on revienne sur ce déplacement du concours en fin de M2, qui n'a pas été pensé, et dont les effets délétères n'ont pas fini de se révéler. Il espère qu'à la prochaine réunion de concertation, le ministère aura retrouvé la raison.


Paris, le 26 février 2020

Contacts :
Jean-Rémi GIRARD, Président du SNALC, girardsnalc@yahoo.fr,
Sébastien VIEILLE, secrétaire national SNALC chargé de la pédagogie, pedagogie@snalc.fr


VERSION IMPRIMABLE
SNALC © 2018
Association déclarée - Syndicat de salariés
N°SIREN 784 312 282
4, rue de Trévise 75009 Paris
Hébergement : ovh.com
Site optimisé pour Chrome et Firefox