MASTER MEEF : DÉBOUCHÉS À L’ARÈNE

MASTER MEEF : DÉBOUCHÉS À L’ARÈNE

MASTER MEEF : DÉBOUCHÉS À L’ARÈNE






Article rédigé par Jean-Rémi GIRARD,Président National du SNALC
Paru dans la Quinzaine universitaire n°1439
Le 20 mars 2020




Devant l’absurdité complète de la nouvelle maquette de master MEEF, conséquence du déplacement des concours en fin de M2, le SNALC a écrit un article aussi délirant que le projet du ministère.


Le ministère est parti sur une maquette revisitée. Pour les INSPE, c’est l’épreuve sous pression : mettre en place de nouvelles maquettes dès la rentrée prochaine pour les étudiants de master 1, afin qu’ils puissent déguster au nouveau concours en fin de M2 à la session 2022. Les mêmes candidats passeront le concours 2021 en fin de M1 (fromage ET dessert), ce qui fait que la formation devra les préparer simultanément à deux concours différents. Ce ne sera pas de la tarte.

Le SNALC a bien tenté de signaler qu’on allait tout faire brûler si l’on ne respectait pas les durées de cuisson. Mais au moment de soulever la boîte mystère en réunion, on s’est rendu compte que l’invité du jour (l’enseignement supérieur) demandait de réaliser un plat cohérent avec des cornichons, du navet, des nèfles, du flan et la fin des haricots. Le SNALC est resté baba quand on lui a expliqué qu’il était croquant-gourmand d’organiser les périodes d’enseignement en alternance (6h par semaine) aux semestres 2 et 3 (fin de M1 et début de M2). On ne nous avait pas prévenu qu’on mettrait en place un défi relais, où l’étudiant de M2 prépare l’apéritif et l’entrée pour les élèves de septembre à février, avant de passer la main à un étudiant de M1 pour concevoir et servir la suite du repas. La continuité pédagogique et culinaire risque d’en prendre un coup. Au passage, comment feront les étudiants pour mettre du beurre dans les épinards au semestre 4 (où ils passent les épreuves) alors que l’alternance sera terminée ? Nul ne le sait : nos questions ont pour le moment fait chou blanc.

Voyant qu’on pédalait dans la choucroute, le SNALC a rappelé qu’il était encore temps de garder le format actuel de l’émission, qui avait mis du temps à s’imposer, et dont les audiences en baisse s’expliquaient surtout par la concurrence de Qui veut gagner des millions sur une chaîne privée. Las ! Cette nouvelle saison de Master MEEF vire clairement du côté de Koh-Lanta.


contact :
info@snalc.fr
SNALC © 2018
Association déclarée - Syndicat de salariés
N°SIREN 784 312 282
4, rue de Trévise 75009 Paris
Hébergement : ovh.com
Site optimisé pour Chrome et Firefox