Coronavirus: le brevet 2020 aura-t-il lieu?

Coronavirus: le brevet 2020 aura-t-il lieu?




Coronavirus

le brevet 2020 aura-t-il lieu?





Par Par Emma Ferrand • Publié le 02/04/2020 sur FIGARO ETUDIANT



Crédit : Figaro Etudiant



Les élèves de troisième ne vont plus au collège depuis le 16 mars dernier en raison du coronavirus. Mais le brevet sera-t-il maintenu?


Il s’agit du premier examen de leur vie. Cette année, les élèves de troisième doivent passer leur brevet les 29 et 30 juin 2020. Toutefois, depuis le 16 mars, l’ensemble des établissements scolaires est fermé aux élèves. Les cours se font à distance, mais certains rencontrent des difficultés à avancer correctement dans le programme. Le ministre de l’Éducation nationale a affirmé qu’«entre 5 et 8% des élèves» ont été «perdus» par leurs professeurs, qui ne parviennent pas les joindre pour assurer la «continuité pédagogique».

Jean-Michel Blanquer a par ailleurs annoncé ce lundi 30 mars qu’il dévoilerait les différentes modalités du déroulement du bac d’ici la fin de la semaine. Mais il devrait également parler de l’examen des collégiens. «Le ministre abordera la question des examens du bac et du brevet», assure ce mercredi le ministère de l’Éducation nationale au Figaro Étudiant.


Remplacer les épreuves par le contrôle continu

Pour certains, la solution est trouvée: il faut supprimer les épreuves du brevet. «Donner le diplôme est une chose. Faire passer l’examen en est une autre. Il faut prendre en compte les notes du socle commun et remplacer les épreuves de fin juin par le contrôle continu», recommande Rodrigo Arenas, coprésident de la Fédération des conseils de parents d’élèves (FCPE).

Mais pas question de s’appuyer sur toutes les notes de l’année. Uniquement sur celles «des premier et deuxième trimestres». «Il ne faut prendre en compte que les évaluations faites en présentiel. Les contrôles en période de confinement ne comptent pas, les élèves sont inégaux face à l’apprentissage à distance», précise le coprésident de la FCPE.


«Les sujets actuels du brevet ne pourront pas être utilisés»

Un avis partagé par Jean-Rémi Girard, président du SNALC. Selon lui, les élèves ne sont pas prêts à passer le brevet tel qu’il est conçu aujourd’hui. «Certains chapitres du programme ne seront pas étudiés convenablement par les élèves pendant le confinement. Donc les sujets actuels du brevet ne pourront pas être utilisés», explique-t-il.

Jean-Rémi Girard imagine toutefois une deuxième solution: «Si nous reprenons les cours suffisamment tôt, nous pourrions aussi songer à laisser les élèves choisir un sujet parmi plusieurs proposés». Concernant l’épreuve orale, le président du SNALC considère qu’elle doit être supprimée. «Nous ne pouvons pas bien préparer les élèves à distance», observe-t-il. Reste à savoir si le ministère de l’Éducation nationale prendra en compte ou non ces recommandations.






---------------------------------

Lire l'article en ligne sur le site du Figaro Etudiant

Consulter la rubrique dédiée sur le coronavirus
SNALC © 2018
Association déclarée - Syndicat de salariés
N°SIREN 784 312 282
4, rue de Trévise 75009 Paris
Hébergement : ovh.com
Site optimisé pour Chrome et Firefox