RÉFORME DES RETRAITES : SUSPENDUE OU ENTERRÉE ?

RÉFORME DES RETRAITES : SUSPENDUE OU ENTERRÉE ?

RÉFORME DES RETRAITES :

SUSPENDUE OU ENTERRÉE ?





Crédits : iStock - simonkr

Article rédigé par Frédéric ELEUCHE, secrétaire national aux personnels administratifs et de santé
Paru dans la Quinzaine universitaire n°1440
Le 17 avril 2020




Le projet de réforme des retraites a soulevé d’âpres polémiques. Adopté à l’assemblée nationale grâce au fameux article 49-3 de la constitution, en voie de transmission au sénat, il a été suspendu par un discours du président de la République le 12 mars 2020 tant que la France sera en proie au COVID-19. La date annoncée de la fin du confinement le 11 mai 2020 ne convainc personne.

Or, tous les spécialistes et économistes qui envisagent déjà la sortie du confinement tracent un tableau effrayant de ses conséquences économiques, sociales et financières Déjà la diminution du produit intérieur brut (P.I.B.) plus grave qu’en 2008-2009 évaluée officiellement à 9 % avec la chute des recettes fiscales de toutes sortes qu’il s’agisse des impôts directs ou indirects, mais aussi le coût imprévisible mais probablement colossal du nécessaire plan de relance, ne peuvent que susciter les plus graves inquiétudes.

Dans ces conditions, le gouvernement pourra-t-il remettre en route le projet de réforme des retraites et quand ?

Or, le patron des députés de la majorité a déclaré que la réforme des retraites était « mise de côté » et le 14 avril, le ministre des comptes publics interrogé à son tour n’a ni confirmé ni surtout démenti.

Le projet est d’autant plus enterré qu’il sera matériellement impossible au parlement d’en discuter et de le voter définitivement car la session d’automne devra être consacrée à la discussion budgétaire sans oublier les nombreuses lois de finances rectificatives qu’il faudra voter pour empêcher le naufrage de notre économie : il en avait fallu neuf pour faire face à la crise de 2008-2009 !

Le déficit qui se prépare de nos finances et tous les autres projets ne peuvent que remettre en cause ce projet de réforme des retraites.

Enfin, le président de la République n’a-t-il pas répété – et encore le 13 avril – son souci de maintenir l’union des Français ? Remettre sur le tapis la réforme des retraites ne peut que fracturer davantage encore le pays.

C’est pourquoi il est légitime de penser que la réforme des retraites est enterrée.


SNALC © 2018
Association déclarée - Syndicat de salariés
N°SIREN 784 312 282
4, rue de Trévise 75009 Paris
Hébergement : ovh.com
Site optimisé pour Chrome et Firefox