CONTINUITÉ PÉDAGOGIQUE : LE SNALC APPELLE À LA MESURE

CONTINUITÉ PÉDAGOGIQUE : LE SNALC APPELLE À LA MESURE

CONTINUITÉ PÉDAGOGIQUE :

LE SNALC APPELLE À LA MESURE




Crédits : iStock - idealistock

Article rédigé par Sébastien VIEILLE, secrétaire national du SNALC chargé de la pédagogie
Paru dans la Quinzaine universitaire n°1440
Le 17 avril 2020





À l’heure où nous écrivons cet article, la moitié de la planète est confinée et 500 personnes sont décédées dans les hôpitaux français en 24 heures des suites du COVID-19. Dans le même temps des remontées de terrain nous poussent à réagir.


Des tentations fordistes

Dans l’académie de Grenoble, notamment, des professeurs qui passent déjà un temps important à adapter ou préparer des cours qui soient profitables à leurs élèves dans cette situation de confinement et à remplir consciencieusement PRONOTE ou l’ENT pour garantir l’accès aux cours et aux devoirs à tous, familles et élèves se voient donner des directives alourdissant leurs tâches. Ils doivent appeler des familles chaque semaine et remplir un document par lequel ils justifient de ces appels. Un autre document vient s’ajouter à cela, dans lequel il leur faut inscrire le travail donné aux élèves. Le professeur principal à la charge de récupérer les informations et de transmettre à la direction.

Des tentatives pédagogistes


Pis que le zèle d’un chef d’établissement, il existe des académies qui communiquent des documents pour dire aux enseignants comment évaluer en cette période inédite. Et tout y est. Il n’est pas possible de mettre un 0 pour travail non fait ni pour plagiat. D’ailleurs pour éviter le plagiat, il suffit d’évaluer par compétences. En fait, c’est presque l’occasion d’expérimenter des manières d’évaluer différentes de ce qu’il est possible de faire en classe. Et, bien sûr, il faut des « feedbacks » bienveillants et de l’autoévaluation, voire de l’évaluation par les pairs.

Le SNALC demande de la mesure

Professeurs, encadrants, académies, ministère, parents, nous devons tous prendre en compte que la situation de confinement est complexe pour chacun. Sans que le SNALC n’abandonne l’exigence, il demande que l’on s’adapte aux difficultés du moment. Mais l’institution doit aussi s’adapter et cesser de chercher à imposer toujours plus ou à restreindre notre liberté. Le ministre a d’ailleurs exprimé son accord lorsque le SNALC a plaidé pour de la mesure et d’intelligence.


SNALC © 2018
Association déclarée - Syndicat de salariés
N°SIREN 784 312 282
4, rue de Trévise 75009 Paris
Hébergement : ovh.com
Site optimisé pour Chrome et Firefox