ACCÈS DES PROFESSEURS DE CHAIRES SUPÉRIEURES À L’ÉCHELON SPÉCIAL

ACCÈS DES PROFESSEURS DE CHAIRES SUPÉRIEURES À L’ÉCHELON SPÉCIAL

ACCÈS DES PROFESSEURS

DE CHAIRES SUPÉRIEURES

À L’ÉCHELON SPÉCIAL (HEB)




© : iStock - orcorex

Par Christophe REPPLINGER, commissaire paritaire chaire supérieure
Paru dans la Quinzaine universitaire n°1441
Le 15 mai 2020



Depuis l’année dernière (décrets 2019-595 et 2019-596), et notamment grâce à l’intervention du SNALC, les professeurs de chaires supérieures peuvent accéder à la hors échelle B par un échelon spécial contingenté, sans avoir à retourner dans le corps des agrégés comme cela avait d’abord été mis en place. Les collègues accédant à l’échelon spécial doivent à terme représenter 10% du corps. Pour l’année 2020, le contingent est fixé à 8,15%.

Il n’y a pas d’appel à candidature, donc pas de dossier à constituer, les Inspections Générales examinant tous les promouvables. Il faut avoir au 31 août de l’année scolaire en cours au moins 3 ans d’ancienneté dans le 6e échelon de la chaire supérieure. Les critères généralement retenus pour l’accès à l’échelon spécial sont : la date de départ à la retraite, l’ancienneté dans le corps, l’âge, le mérite.

Deux commissions paritaires nationales (CAPN) se sont tenues en 2019 : une au titre de 2018, qui a permis à 114 collègues d’être promus, et une au titre 2019, où 67 collègues ont pu accéder à l’échelon spécial.

Dans la pratique, l’âge moyen des promus était respectivement de 61,9 ans en 2018 et de 62,4 ans en 2019, avec une ancienneté moyenne dans le 6e échelon d’environ 13 ans. Le ministère nous a dit se montrer particulièrement attentif à l’égalité hommes-femmes, ainsi qu’au poids relatif des effectifs des différentes disciplines.

Le contingent étant très limité, il est particulièrement dommageable que tous les collègues ne puissent pas accéder à l’échelon spécial, alors même qu’un professeur de CPGE agrégé hors classe est quasiment certain d’être promu à la classe exceptionnelle de son corps.

Pour le SNALC, la probabilité d’obtenir l’accès à la HEB ne devrait pas être plus faible pour un professeur de chaires supérieures que pour un agrégé, alors même que les premiers ont déjà été doublement sélectionnés : parmi tous les agrégés tout d’abord pour une nomination en CPGE, parmi les agrégés nommés en CPGE ensuite. Le SNALC a plusieurs fois interpellé le Ministre sur ce point, considérant qu’en matière d’évolution de carrière, le corps des professeurs de chaires supérieures ne soit pas moins intéressant que celui des agrégés.

La CAPN traitant de l’accès à l’échelon spécial au titre de l’année 2020 (promotions avec effet à compter du 1er septembre 2020) se tiendra les 24 et 25 juin prochains. Seuls deux syndicats (dont le SNALC) y participent à égalité de nombre de sièges.



contact : prepa@snalc.fr


-----------------------------

Consulter la rubrique dédiée sur le coronavirus


SNALC © 2018
Association déclarée - Syndicat de salariés
N°SIREN 784 312 282
4, rue de Trévise 75009 Paris
Hébergement : ovh.com
Site optimisé pour Chrome et Firefox