CONCOURS INTERNES: MIEUX, MAIS PAS CE QU'ON DEMANDE

CONCOURS INTERNES: MIEUX, MAIS PAS CE QU'ON DEMANDE

La proposition du ministère pour les


CONCOURS INTERNES


MIEUX, MAIS PAS CE QU'ON DEMANDE






Mise à jour du 2 juin 2020 - 20h

Publication d'un communiqué du ministère annonçant que :

  • les oraux des concours internes sont annulés ;

  • dans les plus brefs délais, les jurys des différents concours vont délibérer à nouveau et publier une liste d’admis dans la stricte limite des postes ouverts pour chaque concours interne ;

  • un oral de titularisation est prévu en fin d’année scolaire prochaine comme pour les concours externes pendant lequel une attention très particulière sera portée à la compétence orale ;

  • les admissibles non-admis aux concours internes pourront être inscrits sur une liste complémentaire qui sera appelée en fonction des besoins durant toute l’année.









Lors d'une réunion avec les organisations syndicales représentatives du premier et du second degrés, dont le SNALC, le ministère a proposé une nouvelle solution pour l'admission aux concours internes. À noter qu'il a écarté dès le départ la possibilité d'organiser les oraux en juin/juillet : c'est structurellement impossible pour le ministère et ses services.



La proposition du ministère

Le ministère n'augmenterait pas le nombre de postes, mais supprimerait les oraux.
Après une nouvelle délibération du jury, on transformerait les listes d'admissibilité en listes d'admission, avec une liste complémentaire (en cas de défections). Cette liste correspondrait au nombre de postes offerts au concours, et non à l'admission de tous les admissibles.

En gros, vu qu'il y a environ 8000 admissibles et 4300 postes, on prendrait les 4300 premiers, concours par concours.

Par exemple, si dans un concours, il y a 100 admissibles et 50 postes, les 50 premiers admissibles seraient déclarés admis.



La position du SNALC

Pour le SNALC, il était important qu'on puisse bouger sur cette question, car la solution des oraux en septembre se révèle intenable.

Le SNALC reste sur la position exprimée dans le vœu unanime du Comité Technique Ministériel : collectif budgétaire permettant l'admission de TOUS les admissibles.

À titre indicatif (mais sans engager notre organisation, puisque cette alternative ne correspond pas à nos demandes), si l'administration fait un choix entre des oraux en septembre et la nouvelle solution proposée (suppression des oraux, admission des admissibles à concurrence du nombre de postes proposés, avec liste complémentaire), la nouvelle solution proposée est moins mauvaise que l'autre, notamment car elle lève les incertitudes et les difficultés à organiser un oral. Dans ce cas, le SNALC demande de maintenir l'engagement que les admissibles non-admis aient tous un poste à l'année pour l'an prochain, s'ils en font la demande.

Le ministère communiquera sa décision définitive très rapidement (sans doute avant la fin de la semaine prochaine).



Pour le SNALC,
Jean-Rémi Girard, président du SNALC





Nous contacter : info@snalc.fr


-----------------------------

Consulter la rubrique dédiée sur le coronavirus
SNALC © 2018
Association déclarée - Syndicat de salariés
N°SIREN 784 312 282
4, rue de Trévise 75009 Paris
Hébergement : ovh.com
Site optimisé pour Chrome et Firefox