CTM du 2 juin 2020 : déclaration du SNALC

CTM du 2 juin 2020 : déclaration du SNALC

Comité Technique Ministériel


DÉCLARATION DU SNALC


2 juin 2020





Monsieur le Ministre,
Mesdames et Messieurs les représentants de l'administration,
Mesdames et Messieurs les membres élus du Comité Technique Ministériel,


Cette déclaration du SNALC, représentatif dans le premier et le second degrés, s'appuie sur de nombreuses remontées dont nous disposons. Elle est en réalité une demande de clarification d'un certain nombre d'éléments liés à la deuxième phase du déconfinement et à la gestion pédagogique et RH de la crise.


  • Le ministre a fait une annonce médiatique ce matin sur les concours internes (suppression des oraux et admissions des « meilleurs » admissibles à concurrence du nombre de postes ouverts, liste complémentaire dont le fonctionnement nous échappe). Comme souvent, nous regrettons de ne pas en avoir été informés au préalable, alors même qu'un vœu sur ce sujet a été voté à l'unanimité au dernier CTM. Peut-on donc avoir une confirmation officielle dans cette instance ? Nous constatons que l'administration ne reprendrait pas les demandes formulées dans le vœu commun, ce qui mettrait de nombreux admissibles dans une situation inacceptable. À ce titre, l'administration est-elle toujours prête à garantir pour la rentrée prochaine un poste à l'année aux contractuels admissibles ? Est-elle également prête, pour les candidats admissibles et non-admis, à leur proposer de conserver cette admissibilité pour la prochaine session, comme une organisation en a fait la demande la dernière fois ?
    >>> Mise à jour du 2 juin 2020 20h : Lire le communiqué du ministère


  • Les règles de maintien à distance de certains personnels (à risque, habitant avec des personnes à risque, gardant leurs enfants par nécessité ou par choix) sont-elles bien prolongées jusqu'à la fin de l'année scolaire ? Si c'est le cas, est-il possible, pour rappel, d'en informer les différents échelons hiérarchiques ?


  • Suite à la publication du décret du 31 mai, est-il possible de clarifier une bonne fois pour toutes la situation des lycées généraux et technologiques situés en zone orange ? À la lecture de son article 33, le décret ne paraît pas autoriser les « tout petits groupes » dont a parlé le ministre lors de la conférence de presse, mais uniquement un accueil « à titre individuel ». Le SNALC souhaite éviter que des collègues enseignants et chefs d'établissement se retrouvent à organiser quelque chose de non règlementaire, les décrets ayant encore pour nous une valeur supérieure à des prises de parole sur BFM ou Konbini.


  • Le ministre a pris la sage décision de ne pas maintenir l'oral de l'EAF, qui n'a pu être préparé dans de bonnes conditions. Si le SNALC déplore de ne plus pouvoir faire de références à Racine dans ses déclarations, il salue néanmoins cette décision à caractère exceptionnel. Le SNALC rappelle évidemment son attachement à cette épreuve, comme à l'ensemble des épreuves nationales et terminales. Notre proposition de conserver le programme d'œuvres à l'identique pour l'an prochain a-t-elle trouvé un écho favorable ? Serez-vous également en mesure d'apporter rapidement des éléments sur le fonctionnement concret de l'harmonisation pour les notes de l'EAF ?


  • Le ministre s'étant exprimé sur la concertation qui doit avoir lieu ce mois-ci pour préparer la rentrée de septembre, est-il possible de disposer rapidement d'un calendrier, des thèmes des réunions et de documents de travail ? Cela nous permettrait d'organiser notre propre travail syndical, afin d'être les plus pertinents possibles lors de nos échanges. Le SNALC demande que ces échanges soient menés dans un cadre essentiellement multilatéral.

Enfin, et même si le second tour des municipales approche, le SNALC demande solennellement d'éviter de faire de la réouverture des écoles, collèges et lycées un thème de campagne électorale à visée politicienne. Nous avons déjà suffisamment à faire avec la désinformation ambiante sur la prétendue mauvaise volonté des personnels — alors même que leur engagement a été exceptionnel depuis la mi-mars, comme le ministre l'a régulièrement rappelé — pour ne pas avoir en plus à encaisser des balles perdues sur des sujets qui, 99% du temps, ne relèvent aucunement de notre responsabilité.


Je vous remercie.





SNALC © 2018
Association déclarée - Syndicat de salariés
N°SIREN 784 312 282
4, rue de Trévise 75009 Paris
Hébergement : ovh.com
Site optimisé pour Chrome et Firefox