L’INCOHÉRENCE DES AVIS POUR LES PROMOTIONS A LA HORS CLASSE

L’INCOHÉRENCE DES AVIS POUR LES PROMOTIONS A LA HORS CLASSE

L’INCOHÉRENCE DES AVIS


POUR LES PROMOTIONS

AU GRADE HORS CLASSE






©Pixabay- geralt


Par Philippe TRÉPAGNE, secrétaire national chargé de la gestion des personnels
Article paru dans la Quinzaine universitaire n°1445 le 9 octobre 2020





Pour l’avancement au grade hors classe cohabitent toujours les collègues ayant subi les rendez-vous de carrière et ceux ayant eu une appréciation avant leur mise en place. Notre Ministère a eu l’idée de mettre un peu plus de complexité encore en modifiant les quotités des avis.


Ainsi, pour les rendez-vous 2018-2019 avec un avis émis à la rentrée 2019, le pourcentage d’avis excellent est passé de 10 % à 30 %, ce qui n’est pas un mal en soi. Sachant qu’une différence entre deux avis est de 20 points, cela correspond majoritairement à deux années l’ancienneté d’où des collègues qui seront à terme dégradés dans le classement, en raison de l’année de leur RDVC.

L’avis satisfaisant par voie de conséquence se traduit par un avancement à l’ancienneté. La révision des avis dès lors que les règles évoluent et que le rendez-vous de carrière n’est émis qu’à un moment donné serait logique, mais le Ministère le refuse, par peur de toucher à l’avis dit « pérenne » et donc à tout un édifice qui ne repose sur aucun fondement solide.

L’invalidation des tableaux d’avancement une ou plusieurs années après reste la crainte majeure. L’annulation des classes exceptionnelles des professeurs agrégés 2017 et 2018 rappelle cette réalité.




contact : gesper@snalc.fr
SNALC © 2018
Association déclarée - Syndicat de salariés
N°SIREN 784 312 282
4, rue de Trévise 75009 Paris
Hébergement : ovh.com
Site optimisé pour Chrome et Firefox