UN BRICOLAGE SPONTANÉ ET INSENSÉ DES EXAMENS DANS LA VOIE PRO

UN BRICOLAGE SPONTANÉ ET INSENSÉ DES EXAMENS DANS LA VOIE PRO

Lettre PLP




UN BRICOLAGE SPONTANÉ ET INSENSÉ


DES EXAMENS DANS LA VOIE PRO





Image par Image par Clker-Free-Vector-Images de Pixabay


LE PLP 16 - mai 2021
Par Guillaume Lefevre
Secrétaire National à l’Enseignement Professionnel
plp@snalc.fr





Force est de constater que la Voie Professionnelle n'est pas si prioritaire que ce qu'avait déclaré le ministre en son temps.

En plus de mettre en place une réforme qui n 'a de professionnelle que le nom avec un bilan catastrophique, le MEN impose une solution contradictoire pour les examens de fin d'année.

La solution est qu'il n’y a clairement aucun aménagement pour le Bac Pro et le CAP contrairement aux diplômes de la voie générale et technologique. Aucun aménagement possible car les annonces sont trop tardives, sans aucune concertation et sans tenir compte de nos alertes exprimées depuis des mois.

Ainsi, au dernier moment, on nous apprend que les épreuves ponctuelles de Terminale sont maintenues. Au 12 mai sont balancées, dans une FAQ, les conditions surréalistes des modalités de passage et des notes retenues. Alors même que des CCF ont déjà été faits.

Quel manque criant de pragmatisme ministériel à l’instar de la TVP !

Même si le SNALC a toujours défendu la valeur nationale des diplômes avec des épreuves ponctuelles, les conditions de préparation des élèves ne sont pas réunies cette année avec le confinement, le distanciel et le décrochage scolaire.

Sur les 4 épreuves écrites, seules les 2 seront prises en compte selon une pérequation incompréhensible qui retiendrait les 2 meilleures notes. Donc 2 notes seront neutralisées. De ce fait 2 disciplines sont effacées et le travail des correcteurs n’est pas respecté.

On retrouve bien ici tout le mépris du ministre pour les PLP qui ont rempli leurs missions, suivi les élèves dans la bienveillance et la difficulté du distanciel pendant le cycle des diplômes.

Serons-nous payés pour ces déplacements et corrections ? Rien nest moins sûr !

L'oral du chef d’œuvre, fleuron de la TVP, est maintenu alors même que les élèves n'ont pratiquement, pour la majorité d'entre eux, pu l'éprouver, le vivre et l'appliquer faute de cours pratiques et de présentiel. Les résultats de ces oraux ne pourront que confirmer les doutes et le caractère empirique de ce dispositif inutile, déprofessionnalisant et sans savoir-faire.

Ces solutions contradictoires des examens avec du CCF maintenu et un contrôle continu abandonné, fort heureusement, laisse à s'interroger sur la valeur réelle de cette promotion 2021 !

Le SNALC ne peut que dénoncer ces annonces irresponsables de passation d'examens et exiger du ministre qu'il prenne ses responsabilités face à l’échec professionnel de ce maintien des épreuves pour faire le constat inéluctable que la TVP doit être abrogée.




SNALC © 2018
Association déclarée - Syndicat de salariés
N°SIREN 784 312 282
4, rue de Trévise 75009 Paris
Hébergement : ovh.com
Site optimisé pour Chrome et Firefox