Déclaration liminaire CAPA Certifiés du 15 février 2018 Tableau d’avancement d'échelon

Déclaration liminaire CAPA Certifiés du 15 février 2018 Tableau d’avancement d'échelon

Déclaration liminaire du SNALC
Académie d’Orléans-Tours – CAPA Certifiés du 15 février 2018
Tableau d’avancement d'échelon des professeurs certifiés



Madame le Recteur, Mesdames et Messieurs les membres de la CAPA, chers collègues,

Cette CAPA d’avancement d’échelon est la première qui se tient depuis la mise en place du PPCR. Aussi, chacun en voit désormais clairement le résultat.

Dans l’ancien système, 30 % des collègues pouvaient avancer au grand choix à chaque échelon à partir du 6ème. Désormais, les collègues qui s’investissent particulièrement ne peuvent être récompensés par l’Institution que par deux accélérations de carrière d’un an à chaque fois, au 6ème et au 8ème échelon. Autant dire des sauts de puce insignifiants.
Bel exemple de revalorisation par le haut des carrières, et de prise en compte de l’investissement professionnel ! Le précédent gouvernement aurait voulu démotiver les collègues et les inciter à moins s’investir qu’il ne s’y serait pas pris autrement. Les collègues ont d’ailleurs apprécié l’intention, les résultats des élections de mai-juin 2017 en témoignant.

Le SNALC se félicite d’avoir voté en CTM contre la mise en œuvre du PPCR dans l’Education nationale, car le SNALC est attaché à la reconnaissance de l’investissement des collègues, et à une vraie revalorisation de tous. Prendre à certains qui avaient un peu plus, pour que tous soient dans la médiocrité, telle n’est pas notre conception de l’équité et telle n’est pas notre conception d’une revalorisation destinée à rendre nos métiers attractifs.

Le seul intérêt du PPCR, à nos yeux, devait être une plus grande équité entre collègues en fonction de leurs disciplines, afin d’éliminer les écarts de notation et de rythmes d’inspection. Désormais, les rythmes d’inspection sont harmonisés.

Mais le tableau d’avancement montre que les écarts de chances d’avancement accéléré entre disciplines à effectifs comparables demeurent. Pour le SNALC, ceci n’est pas tolérable. Par rapport à l’avancement d’échelon de l’an dernier, les écarts se sont encore creusés entre deux disciplines emblématiques de cette situation : l’anglais, dans le bas du tableau, avec 20 % de promus (19 % l’an dernier), et l’histoire-géographie, en haut du tableau, avec 47 % de promus à l’avancement accéléré au 6ème échelon, et 50 % au 8ème échelon, contre 40 % l’an dernier !

Sans remettre en cause les éminentes qualités de nombre de collègues d’histoire-géographie, le SNALC pense que l’équité entre collègues voudrait que, dans chaque discipline, on cherche à se rapprocher de l’objectif de 30 % de collègues bénéficiant d’un avancement accéléré d’un an.
Pour le SNALC, c’est un impératif de justice. C’est un impératif démocratique.

Mesdames et Messieurs, chers collègues, nous vous remercions.

Laurent BUREL, Serge BERTRAND
Pierre GOUGEON, Gwenola LE HOANEN
Commissaires paritaires académiques certifiés SNALC
SNALC © 2018
Association déclarée - Syndicat de salariés
N°SIREN 784 312 282
4, rue de Trévise 75009 Paris
Hébergement : ovh.com
Site optimisé pour Chrome et Firefox