Déclaration liminaire CAPA Agrégés du 20 mars 2018 - Liste d'aptitude d'accès au corps des agrégés

Déclaration liminaire CAPA Agrégés du 20 mars 2018 - Liste d'aptitude d'accès au corps des agrégés

Déclaration liminaire CAPA Agrégés du 20 mars 2018
Liste d'aptitude d'accès au corps des professeurs agrégés


Compte-rendu téléchargeable au format "pdf".

Madame la Rectrice, Mesdames et Messieurs les membres de la CAPA, chers collègues,

En 2017, l’académie d’Orléans-Tours a vu 14 de ses collègues accéder au corps des professeurs agrégés par liste d’aptitude, ce qui est le meilleur résultat de ces dernières années, à égalité avec l’année 2015. La CAPN a suivi largement l’ordre des tableaux par discipline, tels qu’ils ont été remontés après notre CAPA : 10 des 14 promus étaient placés en rang 1. Les candidats du supérieur ont été systématiquement écartés, ce qui pose un problème d’équité, mais aussi de pertinence de l’interclassement. Enfin, lorsque la CAPN a sélectionné des collègues en dehors du rang 1, et hors présence d’un candidat du supérieur en rang 1, elle a promu les collègues les plus âgés.

Le SNALC Orléans-Tours se félicite de ces résultats, dont il tire deux enseignements. Tout d’abord, c’est la qualité du dossier qui fait la différence, et il est donc essentiel que les collègues veillent à bien constituer leur dossier, et notamment leur lettre de motivation. Celle-ci doit souligner que les compétences acquises par l’enseignant correspondent aux compétences d’un professeur agrégé, et il doit montrer son intérêt pour l’intégration dans le corps.
Enfin, c’est la qualité du travail paritaire qui permet la performance de notre académie : l’expertise de tous les membres de notre CAPA, offrant des regards croisés, souvent convergents, parfois opposés, enrichit le projet initial.

Pour que nous puissions maintenir ce niveau de performance, il faut que tous les acteurs de notre CAPA, et notamment les évaluateurs, à l’amont, travaillent dans un esprit constructif. Or nous sommes au regret de constater, à nouveau, que dans certaines disciplines, numériquement importantes, et heureusement très peu nombreuses, des évaluateurs essaient d’empêcher tout travail paritaire en n’attribuant des avis « très favorables » qu’aux collègues qu’ils proposent. Cette pratique grossière, qui témoigne d’un profond mépris pour le fonctionnement des institutions de notre administration, perdure. Ce n’est pas acceptable, et nous vous demandons, Madame la Rectrice, d’y mettre fin. Une autre stratégie, guère plus subtile, consiste à écrire des avis dithyrambiques aux proposés, et des avis lapidaires aux autres, voire pas d’avis du tout.

Ces pratiques d’un autre temps, qui blessent profondément les évalués concernés, doivent cesser, car nous avons besoin d’intelligence collective pour comprendre les évolutions que va connaître l’accès au corps des agrégés par liste d’aptitude.

En effet, la création de la classe exceptionnelle est susceptible de bouleverser les choix de la CAPN. Souvent – les résultats de notre académie en 2017 le montrent – l’accès au corps des agrégés par liste d’aptitude était le couronnement d’une longue carrière au service de l’Institution. Désormais, cette fonction est occupée par la classe exceptionnelle.

Il est fort probable que les collègues qui, dans les années à venir, vont accéder au corps des agrégés par liste d’aptitude, présenteront un profil un peu différent de leurs aînés : une moyenne d’âge un peu moins élevée, et un profil plus marqué par une poursuite de carrière dans les fonctions occupées par les agrégés. D’où l’importance de la richesse des parcours, et du cursus universitaire du candidat. Mais il est encore trop tôt pour affirmer que ces évolutions se produiront ainsi.

C’est pour cela que nous appelons les différents évaluateurs à mettre en avant des collègues aux parcours divers, afin que notre CAPA présente des choix de profils variés à la CAPN. Il est également important d’offrir à nos collègues, quels que soient leurs parcours de vie et leurs pratiques pédagogiques, une équité de possibilités de promotion, sans réserver celles-ci à un groupe exerçant les mêmes fonctions, ou les mêmes types de pratiques pédagogiques. Dans beaucoup de disciplines, il y a du travail à faire pour s’ouvrir à la diversité, et le SNALC Orléans-Tours, d’après les remontées qui lui viennent du terrain, vous fait savoir, Madame la Rectrice, que c’est un chantier prioritaire.


Mesdames et Messieurs, chers collègues, nous vous remercions.


Robert REPETTO, Marie-Odile GOUGEON, Laurent CHERON, François TESSIER
Christophe CREUZET, Sophie BENETEAU
Commissaires paritaires académiques agrégés SNALC
SNALC © 2018
Association déclarée - Syndicat de salariés
N°SIREN 784 312 282
4, rue de Trévise 75009 Paris
Hébergement : ovh.com
Site optimisé pour Chrome et Firefox