Compte-rendu de la CAPA liste daptitude d'accès au corps des agrégés du 20 mars 2018

Compte-rendu de la CAPA liste daptitude d'accès au corps des agrégés du 20 mars 2018

Académie d’Orléans-Tours – CAPA Agrégés du 20 mars 2018
Accès au corps des professeurs agrégés par voie de liste d’aptitude
Bilan du SNALC


Compte-rendu téléchargeable au format "pdf".

La CAPA a siégé ce mardi 20 mars au matin, de 9 h 30 à 12 h 30, sous la présidence de Madame la Rectrice Katia BEGHIN

Sommaire :

p.1 : Postes adaptés ; Congés de formation professionnelle
p. 2 : Mesures de carte scolaire
pp. 2 à 4 : Accès au corps des professeurs agrégés par liste d’aptitude

1. Postes adaptés

8 professeurs agrégés ont demandé à bénéficier d’un poste adapté : 3 collègues sont en maintien sur des postes adaptés longue durée, 1 collègue est en sortie de poste adapté, 2 en réemploi, 1 en poste adapté courte durée, et une demande ne relève pas du dispositif, du fait d’une situation médicale non stabilisée.
Le cas, heureusement rare, de collègues qui ne peuvent pas exercer leur mission sur un poste adapté du fait de leur état de santé et pour lesquels une mise à la retraite d’office a été demandé est abordé. L’académie assure que tout le suivi social possible est conduit.

2. Congés de formation professionnelle

Cette année, il y a 12 demandes, contre 10 l’année précédente et 4 il y a deux ans.
Les 8 premières demandes sont satisfaites, et l’utilisation du reliquat des autres corps permet de satisfaire une 9ème demande (barème du dernier collègue à qui un congé de formation est attribué : 16 points).

Rappelons que le nombre de mois de congés de formation professionnelle payés est limité à 12 sur toute la carrière, et à trois ans maximum, les deux autres années étant non rémunérées.
L’administration rappelle que les 12 mois accordés sur toute la carrière peuvent être pris de façon fractionnée, avec notamment des congés de moins de 10 mois, ce qui permet de satisfaire plus de demandes.

3. Mesures de carte scolaire

33 collègues sont affectés au 20 mars par des mesures de carte scolaire (MCS) dans les collèges et lycées de l’académie, pour 54 postes supprimés. 1 seul professeur agrégé est directement impacté, les autres agrégés concernés ayant eu une mutation ou étant partis en retraite.

Le SNALC Orléans-Tours se félicite donc de la décrue continue ces dernières années du nombre de collègues qui subissent une MCS. Rappelons que l’an dernier, 34 collègues étaient concernés, et 41 il y a deux ans pour 57 postes supprimés.

4. Accès au corps des agrégés par liste d’aptitude

Enfin, nous avons abordé le sujet central de la CAPA, l’accès au corps des agrégés par liste d’aptitude. 356 promotions sont possibles au niveau national, et l’académie d’Orléans-Tours doit faire remonter à la CAPN 52 dossiers au maximum.

Comme en 2016 et 2017, trois déclarations liminaires ont été faites par :
- le SNES, qui, après un début très politique, anti-Macron, a ensuite tenu des propos très convergents avec ceux du SNALC (valorisation des diplômes et des candidatures à l’agrégation), à l’exception d’une surprenante volonté de relativisation de la notation.
- FO, qui a tenu un discours encore plus politique que le SNES, expliquant que le gouvernement organise la casse des services publics, et associant curieusement dans une même phrase la réforme de la SNCF, celle du bac, et les problèmes des EHPAD.
- le SNALC, qui a consacré sa déclaration liminaire uniquement au sujet, la liste d’aptitude, dont il a salué les bons résultats académiques, liés à la qualité du dossier des collègues et au bon travail de la CAPA. A l’inverse, nous avons réclamé la fin de pratiques malhonnêtes de certains évaluateurs qui verrouillent leur sélection, et nous en avons appelé à un travail collectif dans la confiance, pour faire remonter à la CAPN des dossiers de collègues ayant des profils variés. (Voir notre déclaration)

Monsieur le Secrétaire général, face à l’absence de promotion dans le supérieur, tient à rappeler que les collègues du supérieur ne représentent qu’un peu plus de 2 % des promouvables, et que l’académie n’avait présenté l’an dernier que des hommes, alors que les hommes n’ont représenté que 3 des 14 promus de notre académie.

L’examen des dossiers a ensuite été effectué discipline par discipline. Les commissaires paritaires du SNALC, les seuls à faire des amendements au projet initial avec ceux du SNES, ont proposé de faire remonter 10 collègues en plus ou à la place de ceux proposés par l’administration, dans le sens de la plus grande efficacité, compte-tenu des critères de la CAPN, mais aussi de la plus grande justice, selon des critères connus par les collègues : 2 avis très favorables, la meilleure note pédagogique possible, des collègues ayant une longue expérience de l’enseignement (nés avant 1970), l’admissibilité à l’agrégation, une bonne lettre de motivation…

A l’issue de la CAPA, 44 dossiers sont remontés au Ministère. 17 changements ont été effectués à partir des propositions initiales, 4 collègues non proposés initialement l’ayant été, et 8 modifications de rang ayant été opérées.

Les commissaires paritaires du SNALC ont :

- souligné l’importance de la diversité des profils.

- indiqué à Mme le Recteur qu’il était impératif d’avoir un vivier suffisant de collègues avec des avis très favorables pour pouvoir faire les meilleurs choix afin d’avoir le plus possible de promus.

- rappelé l’intérêt de présenter des candidats dans des disciplines qui ont de faibles nombre de promus au niveau national, car des promotions de très bons candidats sont toujours possibles. Toutefois, l’ensemble des membres de la CAPA a souligné à juste titre qu’il était inutile de proposer plusieurs collègues dans une discipline qui a un promu tous les dix ans…

Le SNALC a notamment insisté sur l’importance de bien rédiger sa lettre de motivation, qui sera étudiée en CAPN : elle doit montrer ce que le candidat a acquis comme compétences qui justifient l’obtention de l’agrégation par liste d’aptitude, puis elle doit indiquer les projets du futur agrégé. Nous avons redit l’impérieuse nécessité de bien rédiger sa lettre afin d’éviter des erreurs rédhibitoires, par exemple terminer sur l’intérêt d’être agrégé pour avoir moins d’heures de cours…

Conclusion :

L’accès au corps des agrégés par liste d’aptitude est une voie étroite qui nécessite d’être repéré par les corps d’inspection pour son rayonnement et la qualité du travail et de l’investissement.
Les collègues qui ambitionnent légitimement d’obtenir l’agrégation par liste d’aptitude doivent solliciter des inspections en indiquant leur objectif, et ils doivent répondre favorablement aux propositions que pourraient leur faire les corps d’inspection.
Ils doivent aussi sensibiliser leur chef d’établissement à leur candidature, afin d’avoir de sa part un avis très favorable.

Pour les commissaires paritaires du SNALC : François TESSIER, Président académique, 06.47.37.43.12, snalc18@gmail.com.

Commissaires paritaires académiques agrégés SNALC
Robert REPETTO, Marie-Odile GOUGEON, Laurent CHERON, François TESSIER
Christophe CREUZET, Sophie BENETEAU
SNALC © 2018
Association déclarée - Syndicat de salariés
N°SIREN 784 312 282
4, rue de Trévise 75009 Paris
Hébergement : ovh.com
Site optimisé pour Chrome et Firefox