Déclaration liminaire CAPA Certifiés du 10 juillet 2018 - Tableau d'avancement à la classe exceptionnelle

Déclaration liminaire CAPA Certifiés du 10 juillet 2018 - Tableau d'avancement à la classe exceptionnelle

Déclaration liminaire du SNALC
Académie d’Orléans-Tours – CAPA Certifiés du 10 juillet 2018
Tableau d’avancement à la classe exceptionnelle des professeurs certifiés
Tableau d'avancement à la hors-échelle A de la classe exceptionnelle des professeurs certifiés



Monsieur le Secrétaire général d’académie, Mesdames et Messieurs les membres de notre CAPA, chers collègues,

Pour le SNALC Orléans-Tours, cette deuxième CAPA examinant un tableau d’avancement à la classe exceptionnelle des professeurs certifiés signe l’échec d’un mode d’accès complexe à un grade, la classe exceptionnelle, que le SNALC a dénoncé au moment de sa création, et contre laquelle il a voté en Comité technique ministériel.

En effet, dès la campagne de promotion 2018, le nombre de promotions possibles dans le vivier 1 dans l’académie d’Orléans-Tours est supérieur au nombre de professeurs certifiés candidats. La classe exceptionnelle ainsi conçue est donc une belle invention qui ne coûte pas cher aux comptes publics, et berne les collègues en leur faisant miroiter une promotion qu’ils n’auront pas.
Au titre du vivier 1, notre académie peut promouvoir 140 collègues à la classe exceptionnelle. Mais, même en promouvant tous les promouvables, hors les très rares collègues qui ont un avis « insatisfaisant », 123 collègues seulement seront promus. Et pourtant, pour assurer le « succès » de l’opération, 5 collègues recalés à la campagne précédente qui n’ont pas candidaté de nouveau pour la campagne 2018, ont été intégrés dans le tableau d’avancement.
Devant ce tarissement de la ressource, le SNALC Orléans-Tours demande que le vivier 1 soit constitué automatiquement par les services gestionnaires, comme le vivier 2. Car cette situation est très injuste pour des collègues qui auraient pu candidater dans le vivier 1, et qui ne l’ont pas fait par méconnaissance, mauvais accès à l’information et confusions, certainement bien involontaires, dans les informations données par les évaluateurs primaires. Nous en avons des exemples.

Quant au vivier 2, 51 promotions au maximum sont possibles, pour 911 collègues promouvables. C’est un scandale. Car tant de ratios existent que même des collègues retraitables et avec d’excellents avis ne seront pas promus. Le SNALC Orléans-Tours ne peut l’accepter. Pour le SNALC Orléans-Tours, la prise en compte de l’expertise des chefs d’établissement et des corps d’inspection, au travers des avis, est essentielle.
Aussi, le SNALC Orléans-Tours s’est opposé aux baisses d’avis, d’autant plus injustifiées qu’il n’existe plus de quota d’appréciation « recteur ». Nous avions signalé 67 baisses d’appréciation (de « très satisfaisant » à « satisfaisant »). Dans le nouveau tableau, 54 appréciations ont été rétablies, mais 13 demeurent dégradées. En comparant les avis primaires des deux campagnes pour les 13 collègues encore concernés, ils sont meilleurs ou identiques. Le SNALC Orléans-Tours demande donc également la correction de l’appréciation « recteur » pour ces collègues.

Enfin, neuf modifications ont été apportées par les services gestionnaires dans la liste des proposés au titre du vivier 2. Pour le SNALC Orléans-Tours, ces modifications sont contraires à la note de service (§ 3.2.) qui demande d’apprécier la valeur professionnelle. Or les 9 nouveaux bénéficiaires n’ont que des avis primaires « favorable » et remplacent 9 collègues avec des avis « très favorable » voire « remarquable ». De plus, ils sont tous retraitables à la prochaine rentrée et, chose incompréhensible, d’autres collègues non retraitables, avec des anciennetés équivalentes et de meilleurs avis, ne sont pas proposés. Même si le critère d’ancienneté devait être pris en compte, cette proposition écarte, à ancienneté égale, les collègues dont la valeur professionnelle est reconnue. Le SNALC Orléans-Tours est totalement opposé à cette modification, et souhaite que les propositions du premier tableau d’avancement examiné en groupe de travail soient conservées, car elles sont pour nous plus conformes à la note de service.

Enfin, comme le SNALC Orléans-Tours veut être, de façon très pragmatique, au service des collègues, il souhaite un maximum de promotions, et des promotions qui présentent un intérêt. Aussi, le SNALC Orléans-Tours demande à ce que les collègues promus agrégés par liste d’aptitude et qui acceptent le bénéfice de l’agrégation soient sortis du tableau d’avancement à la classe exceptionnelle.
Le SNALC Orléans-Tours demande également que les collègues qui prennent leur retraite à la rentrée, et qui n’ont pas fait savoir explicitement qu’ils reculeront leur date de départ en retraite, ne soient plus proposés dans ce tableau. C’est ce qui a été fait par Madame la Rectrice lors de la CAPA agrégés, et le SNALC est attaché à ce que tous les enseignants de l’académie soient logés à même enseigne. Cette remarque s’applique également pour la promotion à l’échelon spécial, pour lequel nous proposerons des collègues de grande qualité et qui tireront un bénéfice réel de cette promotion.

Mesdames et Messieurs, chers collègues, nous vous remercions.

Laurent BUREL
Commissaire paritaire classe exceptionnelle SNALC

Pierre GOUGEON
Commissaire paritaire, expert SNALC à la CAPA en formation restreinte
SNALC © 2018
Association déclarée - Syndicat de salariés
N°SIREN 784 312 282
4, rue de Trévise 75009 Paris
Hébergement : ovh.com
Site optimisé pour Chrome et Firefox