COMPTE-RENDU DES COLLOQUES AESH 4 et 5 juin 2018

COMPTE-RENDU DES COLLOQUES AESH 4 et 5 juin 2018

COMPTE-RENDU DU COLLOQUE AESH

AU SEIN DE L'ACADÉMIE DE STRASBOURG.


Dans toutes les académies de France, les AESH constituent un corps complémentaire tout autant que nécessaire, avant tout à l’élève handicapé, et au corps enseignant.
Face à la volonté de l’État d’intégrer durablement les élèves en situation de handicap à l’École de la République – ce dont le SNALC se réjouit –, nous ne pouvons que plaider en faveur d’une reconnaissance institutionnelle de ces personnels sans lesquels tous les élèves n’auraient pas les mêmes chances de réussir.

Eu égard aux difficultés spécifiques que rencontrent ces personnels, le SNALC a organisé deux colloques dans l’académie, les 4 et 5 juin 2018 à Strasbourg et à Mulhouse, en présence d'Aurore Benosa, référente nationale AESH au sein du SNALC.





L’humain d’abord !


Fidèle à ses valeurs, le SNALC a réaffirmé son attachement à l’aspect humain qui doit primer dans nos différentes professions : une relation de confiance particulière se tisse entre l’aidant et l’élève ; de plus un véritable partenariat s'instaure avec les professeurs. Nous avons réaffirmé l’importance de la prise en compte du facteur humain par l’administration lors de l’affectation des personnels, et l'importance du travail qu'ils doivent également effectuer avec les familles des élèves souffrant de handicap.

Rappelant que les heures de service des AESH sont annualisées, il leur est donc possible d’accompagner l’enfant lors d’une sortie scolaire dépassant l’emploi du temps, pour peu que ces heures soient récupérées sur les autres temps de service dû à l’État ; car n’importe quel élève a le droit de participer à toute activité scolaire, surtout lorsqu’elle complète les projets pédagogiques des professeurs.

Les chefs d’établissement ou les directeurs d’école sont nombreux à très mal connaitre les spécificités statutaires des AESH. C’est pourquoi ils gèrent les heures de service de ces personnels de manière incertaine, ou invoquent leurs droits et leurs obligations de façon hasardeuse. Beaucoup de participants au colloque ont interrogé le SNALC sur ce domaine.




L’humain et le droit


Le colloque a surtout consisté à donner aux collègues quelques bases juridiques pour qu’ils comprennent les principaux éléments de leur contrat et qu’ils acquièrent quelques repères dans la connaissance de leur statut.
Personnels précaires de l’Éducation Nationale, les AESH peuvent bénéficier de l'action sociale du rectorat ; et comme tout travailleur, ils bénéficient également du remboursement de leurs frais de transport (en cas d’utilisation des transports en commun), de l'ARE, de la formation continue, du droit à l'information syndicale, du droit aux congés parentaux... Beaucoup d'entre eux ont pu exposer leurs situations particulières, ce qui a permis aux intervenants du SNALC de répondre utilement et de manière personnalisée.




Un CDI, et après ?


Les AESH, comme tous les contractuels de la fonction publique peuvent bénéficier d'un CDI à terme, mais cela doit encore évoluer. L’augmentation salariale ne doit pas se contenter de suivre celle de l'indice de l’INSEE, mais les personnels doivent pouvoir également être revalorisés en fonction des formations suivies. Le SNALC se bat pour que les AESH puissent bénéficier d’une carrière digne de ce nom.

Les aidants constituent une catégorie de personnel confrontée à tellement de situations de handicap différentes que la formation continue est d'une nécessité incontestable, tant pour diversifier leurs compétences que pour porter à leur connaissance les évolutions de la recherche. De plus, l'École de la République s’est donné pour mission d'accueillir tous les élèves : il est donc nécessaire que le vivier des AESH soit le plus compétents possible.

Le SNALC se bat pour que cette mission d'assistance soit reconnue à part entière comme un métier de l'Éducation Nationale, avec toutes ses possibilités d'avancement, de formation et de valorisation salariale.





Jean-Sébastien CRAS, membre du bureau académique.
SNALC © 2018
Association déclarée - Syndicat de salariés
N°SIREN 784 312 282
4, rue de Trévise 75009 Paris
Hébergement : ovh.com
Site optimisé pour Chrome et Firefox